•  

     

    Pauvre Juju !

     

     

     

    Elle s’ennuie Juju ! Elle va bien, cependant, pas question de la laisser sans surveillance. Nous ne mettons pas de collerette pour ne pas l’ennuyer. Nous avions essayé avec Cadix, mais elle n’aimait pas du tout. Alors nous sommes toujours présents, sauf la nuit, où, elle a droit à un manteau, fabrication maison, qui l’empêche d’atteindre sa cicatrice.

     

    Dimanche, elle a fait sa 1ère promenade ! Comme elle ne doit ni courir, ni sauter, son maître a improvisé une passerelle. La Blondinette a été surprise au début, mais s’y est vite habituée.

     

     

    Pauvre Juju !

    Pauvre Juju !

    Pauvre Juju !

     

     

    C’est presque parti ! 

     

     

    Pauvre Juju !

     

     

     

    Nous avons roulé 1 km environ pour aller à l’un de nos coins de balade. Là, Juju a compris et descend sans hésitation.

     

     

    Pauvre Juju !

     

     

     

    Et c’est parti pour une toute petite marche (en laisse hélas pour elle ! Il ne faut pas de démarrage intempestif avec les points!) et je la connais la Blondinette, si un oiseau ou un papillon s’envolent, elle part avec…. Pas d’imprudence, !

     

     

    Pauvre Juju !

     

     

    Mais elle est contente de faire un tour, de retrouver ses habitudes la p’tite miss ! De nouveau, ses yeux deviennent pétillants !

     

     

    Pauvre Juju !

     

     

    Pauvre Juju !

     


    9 commentaires
  •  

    Intervention pour Juju.

     

     

     

     

    Je ne suis pas trop présente en ce moment. Depuis un mois environ, notre Blondinette avait des pertes marrons, puis sanguinolentes, presque rien en fait.

     

    Nous avons consulté : ses ennuis étaient gynécologiques. Juju avait été stérilisée par une ablation des ovaires, notre vétérinaire nous a conseillé d’ôter également l’utérus. Elle préconise cette ablation totale soit une ovario-hystérectomie pour toute chienne qui était auparavant reproductrice. Nous partions normalement en vacances mercredi prochain pour un périple qui devait nous mener dans la région parisienne, en Lorraine et enfin en Allemagne, nous avions envisagé de faire cette opération à notre retour.

     

    Sauf que notre belle Juju, cependant en pleine forme, s’est mise à perdre toujours un peu plus de sang. Nous avons décidé d’un commun accord, d’avancer cette intervention et de ce fait d’annuler notre voyage.

     

    Juju a été opérée vendredi matin. En plus de l’utérus, la vétérinaire a retiré un fibrome. Tout s’est bien passé. Nous avons récupéré le même soir, une Blondinette réveillée mais KO, qui pouvait juste remuer la queue quand elle entendait notre voix. Nous l’avons portée à la maison, où elle a retrouvé son gros tapis, sa Tornade qui a de suite compris que Juju était lasse et qu’il fallait la laisser se reposer.

     

    Elle va rester tranquille une quinzaine de jours : plus de jeux, que des balades en laisse. Nous ne lui avons pas mis de collerette pour l’empêcher de toucher à ses points. Nous la surveillons à tour de rôle, et lorsque nous ne pouvons pas, nous lui mettons un vieux tee-shirt coupé pour qu’elle n’atteigne pas ses points en se léchant.

     

    Remets-toi vite ma Belle !

     

     

     

     

    Intervention pour Juju.

     

     

     

     

     

     

     


    22 commentaires
  •  

     

    Concours cavage Abzac

     

     

     

    Samedi après-midi, nous sommes partis en camping-car en Gironde pour faire un concours de cavage. Abzac, n’est pas loin de la maison, mais comme c’est à un peu plus d’une heure de route et que nous devions être sur les lieux du concours dès 8 h, nous sommes partis la veille,  en camping-car pour le grand plaisir des filles ! Comme il faisait beau, nous les avons attaché à côté du Mayflower, elles sont en sécurité, tranquilles, contentes.

     

    Concours cavage Abzac

     

     

    Enfin, au bout d’un moment, le sommeil guette Juju. Contrairement à Ninya, Juju n’est jamais inquiète, elle nous fait toujours confiance ! Avec la Tornade c’est plus compliqué !

     

    Concours cavage Abzac

     

     

    Seule Ninya concourait, il nous faudra attendre 2022 pour présenter notre Blondinette, pas encore très au point.

     

    Ca y est, c’est parti, le binôme se prépare, le juge vérifie avec son équipe que tout est prêt, il ne va pas tarder à appeler Pierre.

     

     

    Concours cavage Abzac

     

     

    Comme à l’habitude, Ninya était toute contente de participer. Elle a fait du bon boulot, son maître était content ! Bien sûr, ce fut un parcours sportif pour le maître qui doit prélever chaque truffe, la ramener au juge, avant de ramasser la suivante.

     

     

    Concours cavage Abzac

    Concours cavage Abzac

    Concours cavage Abzac

    Concours cavage Abzac

     

     

    Ninya ne fera pas de faute, Son temps sera de 1mn09. Elle obtiendra 193 points sur 200. Elle terminera seconde du concours et obtiendra la Réserve de CACT.

     

    Concours cavage Abzac

     

     

    Voilà, notre miss toute fière avec ses trophées.

     

     

    Concours cavage Abzac

     


    20 commentaires
  •  

     

    Brevet d’obéissance Charron.

     

     

    Nous étions partis à Charron ce dimanche car Ninya y était inscrite au brevet d’obéissance. Cette épreuve est plus précisément pratiquée par les bergers (souvent B allemand – Malinois -border). Ce n’est pas de l’éducation pure, c’est de l’éducation quasi militaire. La 1ère épreuve, le CSAU, vérifie que le chien est sociable, et connaît les commandements de base nécessaires. Le brevet  est l’examen qui permet d’accéder aux différents niveaux des  concours d’obé. Cadix et H’Alhambra avaient ce brevet. Ninya le tentait, Juju elle, à son âge a son CSAU et ne continuera pas. A 7 ans bientôt, ce serait trop compliqué.

     

    Jusqu’à présent, nous en restions là dans cette discipline. Mais, comme notre Tornade ne pense qu’à une chose, être occupée, travailler, nous nous sommes donnés les moyens de continuer un peu, si nous la sentons intéressée. Nous avons intégré en janvier, à la sortie du confinement, le club de Ribérac, spécialisé dans cette discipline, et nous ne le regrettons pas car nous y avons bien appris. Nous étions un ou deux par cours, avec un moniteur, qui nous a préparé, mis en condition de concours. Merci au Président, à toute son équipe et surtout à Dominique, qui, à chaque cours, nous donnait des « petits trucs » et corrigeait les gestes parasites du conducteur !

     

    Il faisait une chaleur torride à 14 h lorsque nous sommes arrivés sur le terrain. Après vérification du pass sanitaire, il nous a fallu attendre que les 14 CSAU passent. D’habitude, lorsqu’une chienne concourt, je laisse la seconde dans la voiture ou le camping-car le temps que l’équipe passe. Là, impossible, il faisait plus de 30°, donc Ninya et Juju sont venues avec nous, se mettre à l’abri sous un chapiteau. Si Juju regarde calmement, puis se couche à l’ombre et attend confiante parce qu’elle est avec nous, c’est mission IMPOSSIBLE avec une Tornade qui voit les autres bosser, elle est excitée comme une puce, elle veut y aller, n’écoute rien. Pierre me disait «c’est mort, énervée comme elle est, je n’arriverai à rien ». Alors ¼ heure avant de passer, il est parti la faire marcher au pied, s’asseoir, se coucher, et là miracle !!! elle a compris qu’elle allait passer. Elle est   revenue, apaisée, concentrée, elle fixait le terrain qui s’était vidée et était prête à intervenir.

     

     

    Brevet d’obéissance Charron.

     

     

    J’ai peu de photos, car j’avais ma Juju en laisse avec moi. Je ne pouvais approcher trop, du terrain.

     

    Voici l’entrée : Pierre présente l’équipe à M le juge, sa secrétaire, et aux commissaires de terrain.

     

     

    Brevet d’obéissance Charron. 

     

     

    La 1ère épreuve est l’absence. La chienne est à un bout du terrain, son maître la met en « pas bougé », il reviendra quand le commissaire lui dira au bout d’une minute, et sur son ordre, au retour elle devra se mettre en position de base, assis. Elle réussit toujours très bien, et là a obtenu la note maximum, un 10.

     

     

    Brevet d’obéissance Charron.

    Brevet d’obéissance Charron.

    Brevet d’obéissance Charron.

     

     

    Ensuite, elle a enchaîné avec un saut de haie. J’ai raté le moment où elle sautait. Elle a eu 7.5 sur 10.

     

     

    Brevet d’obéissance Charron.

    Brevet d’obéissance Charron.

     

     

    Je n’ai pas pris l’exercice de rappel, j’étais un peu loin. Elle a eu 9 (18 car cet exercice était coefficient 2)

     

    Ensuite, ce fut les exercices de marche en laisse et sans laisse. Au deux, elle a obtenu 8 soit 16 points.

     

     

    Brevet d’obéissance Charron. 

     

     

    Au rapport d’objet sa note fut de 8/10. Elle était un peu de biais quand elle s’est assise.

     

    La dernière séquence concerne les positions assis et couché sur ordre, Ninya a perdu un point, car il fallu lui dire deux fois le mot « couché ». Elle a eu 7.5 soit 15/20 car cette épreuve est aussi coeff. 2  

     

    Le juge termine l’examen par une note sur la sociabilité et l’impression générale. Le chien est bien au travail, il y a quelques gestes parasites du conducteur à corriger. Il mettra un 9 sur 10 au binôme.  Ninya obtiendra donc son brevet. Elle terminera avec un total de 83.50 points sur 100 et la mention « excellent ».

     

     

     

    Brevet d’obéissance Charron.

     

     

    Un classement a été fait sur les concurrents du brevet. Ninya terminera seconde derrière un berger allemand.

     

    Ci-dessous, la photo de la remise des prix, Ninya ravie d’avoir participé, en compagnie de M Busser son juge, et Pierre avec la coupe et une bouteille de rosé !

     

     

    Brevet d’obéissance Charron. 

     

    Une petite miss fière et heureuse !

     

    Brevet d’obéissance Charron.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    19 commentaires
  •  

     

    Un samedi à Charron (17)

     

     

    Ce samedi nous étions partis à 200 kms de notre domicile, bien au-dessus de La Rochelle. Nous nous trouvions tout au nord de la Charente-Maritime, près de la Vendée, dans le canton de Marans, plus précisément à Charron.

     

     

    Cette petite ville est tristement célèbre. Rappelez-vous : dans la nuit du 27 au 28 février 2010, poussé par la tempête Xinthia qui balayait l’Europe, un genre de tsunami submergeait le littoral Atlantique, Charron a été frappée de plein fouet , 3 personnes sont décédées. Au total il y a eu 200 maisons inondées figurant dans les fameuses zones noires arrêtées par l’état, elles seront condamnées à la destruction.

     

    Nous sommes arrivés en milieu de matinée et nous sommes partis faire une promenade au Port du Pavé, en bordure de la Baie d’Aiguillon à la limite de la Charente-Maritime et de la Vendée.

     

     

     

    Un samedi à Charron (17)

    Un samedi à Charron (17)

     

     

    Ce port de pêche est surtout réputé pour sa production de moules, Nous avons vu ces parcs à moules, avec les caractéristiques pieux en bois qui leur servent de supports.

     

     

     

    Un samedi à Charron (17) 

     

     

    L’appellation moules « La Charron » répond à un cahier des charges strictement observé.

     

     

    Mais midi est vite arrivé, nous voici attablés pour le pique-nique, nous verrons sur le prochain article, la raison de notre venue dans cette commune.

     

     

     

    Un samedi à Charron (17)

     

     

    Un samedi à Charron (17)

     

     

     

     


    22 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires