•  

     

    H’Alhambra : 8 ans avec nous.

     

     

    J’ai bénéficié de ma retraite deux années après Pierre, et mon souhait a été de prendre un second lab pour donner une « petite sœur » à Cadix.

    H’Alhambra est née en janvier 2012 au même élevage que Cadou. C’était une petite chienne très espiègle, toute jolie. De suite, Cadix s’est sentie maman, l’a prise sous sa coupe et l’intégration à la maison s’est faite rapidement, mais notre « Pestouille » s’est de suite révélée coquine bien que très sensible, craintive, toujours à la recherche de « sa Cadou ».

     

    H’Alhambra : 8 ans avec nous.

    H’Alhambra : 8 ans avec nous.

    H’Alhambra : 8 ans avec nous.

    H’Alhambra : 8 ans avec nous.

     

    Et puis nous avons commencé à l’éduquer, au club canin d’abord, ou elle a commencé à l’école des chiots.

     

    H’Alhambra : 8 ans avec nous.

     

    Elle  a continué par l’éducation avec les grands, a suivi les cours d’obéissance et a obtenu son brevet. En même temps elle a appris la recherche des truffes, et puis elle a suivi la formation des retrievers, a passé son Tan et ses sélectifs. Son maître l’a présentée en expos, elle a gagné de nombreux prix. Elle est bien construite, et a l’art de se présenter comme il faut.

     

    H’Alhambra : 8 ans avec nous.

     

    En grandissant, HA est restée attachée à sa Cadou.

     

    H’Alhambra : 8 ans avec nous.

     

    Avec les années, elle est devenue calme, n’aime pas trop bouger et se presser. Nous l’avons compris. Nous avons arrêté la plupart des activités avec elle. Pour les concours de chasse, par exemple, elle rapporte, mais elle n’aime pas courir ! Les juges pénalisent son manque de rapidité, et puis elle se lasse vite. 

     

    H’Alhambra : 8 ans avec nous. 

     

    Cependant, de temps en temps, Pierre continue les concours de cavage juste pour lui faire plaisir car elle aime bien être avec lui pour concourir, elle est très fière d’arriver sur son carré, mais elle prend son temps, et se fout complètement du chrono qui tourne ! Elle va aussi dans la truffière de nos amis chercher le « diamant noir », c’est d’ailleurs elle qui a trouvé la dernière de la saison !

     

    H’Alhambra : 8 ans avec nous.

     

    Cette année, depuis la mise au repos de Cadix, elle est devenue ma chienne de médiation. Elle commence à bien s’affirmer dans cette discipline, avec les Anciens, bien sûr, mais aussi avec les jeunes handicapés.

     

    H’Alhambra : 8 ans avec nous.

     

    Vous l’avez compris, avec HA nous avons une relation différente.  C’est toujours une grande sensible Elle a des périodes où nous la sentons fragile, un peu en retrait des autres mais jamais loin de ses maîtres. C’est le chien de compagnie rêvé, qui adore se faire papouiller, ou tout simplement aime être avec nous, à la maison, dans la voiture, ou en promenade. Elle n’est pas compliquée, ne fait pas de bruit.

     

    Tu as une grande place dans notre cœur, ma Puce !

     

     

    H’Alhambra : 8 ans avec nous.

     

     

     

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  

    Cadix : déjà  13 ans en juin prochain !

     

    Plus de concours, plus de visites à nos Anciens, plus trop de balades non plus, pour vous raconter notre quotidien.

    Pour m’occuper lorsque j’ai du temps libre (et ça ne manque pas en ce moment !) et bien je regarde mes vieilles photos.

    Aujourd’hui, je vous propose de revoir quelques photos de Cadou. 

    Elle est née à Mirepoix en Ariège. Elle , c’était le ruban beige. C’est moi qui l’ai choisie à un mois. Nous l’avions retenue dès que l’éleveuse a su que Sunny (sa maman) attendait des chiots, nous avions le 1er choix.

     

    Cadix : déjà  13 ans en juin prochain !

     

    Comment ne pas craquer devant cette jolie « bouille » interrogative ?

     

    Cadix : déjà  13 ans en juin prochain !

     

    Cadou a toujours été » bien dans ses baskets » sans problème, toujours sûre d’elle, rarement inquiète, calme. Voici ses 1ers jours à la maison.

     

    Cadix : déjà  13 ans en juin prochain !

     

    Comme nos chiens nous suivent partout, ils ont droit également aux vacances ! Ici, nous voici en Provence, à Aigues-Mortes, en plein mois d’août. La foule ne la gêne pas, elle regarde, se promène avec nous.

     

    Cadix : déjà  13 ans en juin prochain !

     

    Et puis, elle a eu des occupations Cadix ! Elle a fait beaucoup d’expos, a toujours été très bien classée. La voici avec son handleur notre copain Olivier, ils étaient très complices ces deux-là !

     

    Cadix : déjà  13 ans en juin prochain !

     

    Pierre et elle ont fait beaucoup de concours de cavage, comme Ninya, elle a participé à la finale du championnat de France, c’était en 2012 à Montiers en Der.

     

    Cadix : déjà  13 ans en juin prochain !

    Cadix : déjà  13 ans en juin prochain !

    Cadix : déjà  13 ans en juin prochain !

      

    Toutes deux, nous avons fait un sacré binôme de chiens médiateurs. J’aimais travailler avec elle, juste d’un regard on se comprenait. Avec les enfants, en séance de Prévention Morsures, elle savait être douce, ne bougeait pas trop avec les plus petits. Plusieurs d’entre-eux avaient peur des chiens malgré tout, et bien, Cadix savait les rassurer. Certains acceptaient même de la caresser en fin de séance.

     

    Cadix : déjà  13 ans en juin prochain !

    Cadix : déjà  13 ans en juin prochain !

     

    Maintenant, elle est retraitée de tout. Depuis son AVC, elle a des jours où elle est bien, d’autres moins, comme je vous le précise lorsque vous me demandez de ses nouvelles. H’Alhambra l’adore et recherche toujours sa protection. Ninya aimerait surtout bien jouer avec elle, mais aurait tendance à trop « bouger » elle se fait alors recadrer par une Cadou qui garde toujours sa place de chef de meute.

     

    Continue ta route avec nous, tranquillement et en forme le plus longtemps possible, on t’aime tous très fort, ma Cadou.

     

    Cadix : déjà  13 ans en juin prochain !

     


    33 commentaires
  •  

    Working-test de la Pomarède.

     

     

    Finis les concours de cavage, et la recherche de truffe, nous reprendrons la compétition en mai. En attendant, avec la Tornade, nous avons pris l’habitude de faire quelques working-tests.

    Je vous rappelle en quelques mots en quoi consiste ces concours. Ils sont nés en Angleterre sans utilisation de gibier. Ils se composent de 5 exercices en moyenne simulant chacun une situation de chasse. Ce sont des apportables qui remplacent le gibier envoyés avec un lanceur, ou lancés à la main mais accompagnés d’un coup de pistolet à blanc. L’objectif est de tester les qualités du retriever. Ils sont notés chacun selon les critères suivants : calme et sagesse au poste, marche parfaite au pied du conducteur, qualité de marking (repérer la tombée de l’apportable lancé), qualité de mémorisation de plusieurs points de chute, initiative tout en restant parfaitement à l’écoute de son maître, rapidité et style.

    Ninya est très à l’aise dans ce genre d’épreuve, et son maître qui n’aime pas la chasse, aussi. Ces journées nous permettent de rencontrer d’autres passionnés, ça a un côté ludique, il n’y a pas trop d’enjeu car ces épreuves ne font pas l’objet de récompenses officielles comme celles attribuées lors des field-trials (sur gibier).

    Cette année, nous n’en ferons pas beaucoup, La Pomarède était avant le Coronavirus, tous les autres sont annulés.

    Nous avions en fait deux concours : un le samedi et un le dimanche. Les juges étaient Mrs Recchia et Samson.

    Voici Ninya en situation sur deux ateliers. Je n’ai pas beaucoup de photos, pas facile de se rendre sur le lieu précis sans gêner.

    Ici, c’est une épreuve à l’eau, le juge, M Samson, explique à Pierre, qu’un dummy a été posé au bord de l’eau à l’aveugle, et un second va être lancé accompagné d’un coup de feu sur l’autre rive. M Samson veut que Pierre dirige Ninya sur le dummy au bord de l’eau, qu’elle lui ramène, et ensuite, il doit lui faire traverser l’eau, monter sur l’autre berge et récupérer celui qu’elle a vu tomber.

     

    Working-test de la Pomarède.

    Working-test de la Pomarède.

    Working-test de la Pomarède.

    Working-test de la Pomarède.

     

    Autre épreuve pour laquelle j’ai des photos, jugée cette fois par M Recchia. Dans une portion de bois indiquée par le juge, il a été déposé deux dummies à l’aveugle avant que l’équipe arrive. Le maître doit se débrouiller à diriger pour que le chien trouve les deux apportables en moins de 5 minutes.

     

    Working-test de la Pomarède.

    Working-test de la Pomarède.

    Working-test de la Pomarède.

    Working-test de la Pomarède.

     

    Ninya cette année a changé de catégorie. En 2019, elle était avec les débutants, maintenant c’est nettement plus difficile, elle est chez les novices. Mais, nous sommes très contents. Le samedi, elle a terminé 1ère avec une moyenne de 19/20 sur les 5 ateliers.

     

    Working-test de la Pomarède.

     

    Le second jour, les exercices étaient plus difficiles, et convenaient peut-être mieux à des chiens plus aguerris. Ninya a fini 4ème avec une moyenne fort honorable de 16.6/20 sur les 5 ateliers.

     

    Working-test de la Pomarède.

     

    Bravo à l’équipe !

     

    Working-test de la Pomarède.


    35 commentaires
  •  

    Entraînement Tarn.

     

     

    Nous sommes de retour d’une petite semaine de congés qui nous a fait beaucoup de bien en cette période difficile et très tristounette.

    Nous sommes allés dans un 1er temps chez nos amis juste avant le working-test de la Pomarède. Nous en avons profité pour faire un entraînement ensemble.

    Ninya y a retrouvé sa sœur la belle Nina, et Moz, son frère de la portée précédente, avec les mêmes parents Notre Tornade ressemble beaucoup au niveau caractère à son frère.

     

    Entraînement Tarn.

     

    Nous avons passé une belle matinée de travail, tous ensemble. Malheureusement, le beau temps n’était pas de la partie.

    Voici Ninya attendant les ordres de son maître, mais déjà en effervescence intérieure !

     

    Entraînement Tarn.

     

    Et non, p’tite miss, c’est ta sœur qui a été envoyée sur l’apportable. C’est elle qui fait le job.

     

    Entraînement Tarn.

     

    Et la voilà, notre Tornade, avec toujours les oreilles en vadrouille.

     

    Entraînement Tarn.

     

    Pierre est très vigilant : il ralentit un maximum car il veut contrôler que la remise de l’apportable soit faite correctement.

     

    Entraînement Tarn.

      

    Entraînement Tarn.

     

     

    Bon boulot ma team favorite !

     

     

    Entraînement Tarn.


    27 commentaires
  •  

    Entraînement apportables fin février.

     

     

     

    Les concours de cavage sont terminés, ils ne reprendront pour nous que fin mai, la saison des truffes est finie également, Ninya a donc repris le travail sur apportables. Elle va faire quelques working-tests (concours de rapports à terre, à l’eau).

    Nous la préparons activement. Nous lui faisons réviser les lignes droites, les directions à droite et à gauche, aller devant, stopper lorsqu’elle entend Pierre siffler ce code. Elle travaille maintenant sur des aveugles, c’est-à-dire qu’elle doit récupérer selon les ordres sifflés par Pierre, un apportable qu’elle n’a pas vu tomber.

    Nous ne mélangeons pas tout lors de nos trainings, nous travaillons par séquences. Ce jour-là, on ne lui demandait que de faire des lignes droites. Je me mettais assez loin face à elle, et elle devait, lorsque Pierre l'envoyait, récupérer le dummy que je lançais . Son maître voulait qu’elle aille droit, qu’elle prenne et rapporte en revenant par le même chemin.

     

    Entraînement apportables fin février.

    Entraînement apportables fin février.

    Entraînement apportables fin février.

     

    C’était l’épisode « travail de ce vendredi», c’était pas mal dans l'ensemble les divers exercices effectués, elle a eu droit à un « c’est bien Ninya ! »

     

    Entraînement apportables fin février.

     

     

    Comme je vous l’ai indiqué plus haut, nous partons plusieurs jours dont un week-end de working-test à la Pomarède, près de Toulouse.

     

     

    Entraînement apportables fin février.

     


    30 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires