•  

     

    Randonnée à Ronsenac

     

     

    Souvent vous voyez nos toutounes sur le blog : normal me direz-vous puisqu’il a été ouvert pour Cadix au départ, puis le temps passant pour ses « sœurs » arrivant chez nous.

    Pourtant, il nous arrive de prendre du temps juste pour nous. Ce jour-là par exemple, nous les avons sorties le matin, puis l’après-midi elles sont restées à la maison, et nous, nous sommes partis faire une balade pédestre avec nos amis.

    Autour de Ronsenac, un chemin de rando, a été réhabilité, notre copain a participé à ce travail avec d’autres bénévoles et tout au long de la promenade, il nous a expliqué les travaux entrepris. Il a fallu recréer le sentier quand il n’existait plus, débroussailler, pour qu’il soit facilement accessible à tous, ramasser les branchages, et enfin signaler par une bombe orange au sol, les racines d’arbres, les grosses pierres qui dépassaient (un sacré boulot tout ça !!).

    Nous sommes partis vers 17 h faire l’itinéraire de 7 kms environ. Nous traversons tout au long des petits hameaux inhabités. Certaines maisons tombent en ruine et sont envahies de lierre, mais d’autres sont en parfait état et accueillent des visiteurs l’été.

     

    Randonnée à Ronsenac

    Randonnée à Ronsenac

    Randonnée à Ronsenac

     

    Nous avons longé un beau logis toujours habité : le logis de Bernac.

     

    Randonnée à Ronsenac

     

    Au loin, on aperçoit Villebois-Lavalette, avec le château de Mailleberchie.

     

    Randonnée à Ronsenac

     

    A mi-chemin, nous sommes arrivés au dolmen.

     

    Randonnée à Ronsenac

     

    Puis, nous nous sommes enfoncés dans les bois, c’était très agréable.

     

    Randonnée à Ronsenac

     

    N’est-ce pas Pierre ?

     

    Randonnée à Ronsenac

     

    Avant de quitter l’ombre et la douceur de la forêt une petite halte s’impose.

     

    Randonnée à Ronsenac

     

    Pour terminer la boucle, le sentier longe les prairies, pleines en ce moment d’orchidées sauvages.

     

     

    Randonnée à Ronsenac


    24 commentaires
  •  

     

    Concours de cavage de Pradines juin 2019

     

     

    Pour nous, dimanche, c’était la reprise du cavage sur carrés. Depuis février, la fin du championnat de France et également la fin de la récolte, nous avions complètement arrêté cette activité, et en fin de semaine dernière nous avons commencé d’entraîner Ninya et parfois H’Alhambra. Cette dernière fera peu de concours cet été, elle n’aime pas la chaleur.

    Samedi nous avons repris la route de Cahors, où se déroulait ce concours. Cependant, dès l’arrivée sur le stade, Pierre a tout de suite compris que ce serait difficile. Lors de la dernière saison, il avait réussi à canaliser Ninya, mais ce dimanche, elle était plus qu'impatiente.

    Quand son tour est arrivé après une présentation rapide au juge de l’équipe, Pierre a défait la laisse, et c’était parti à fond !

     

    Concours de cavage de Pradines juin 2019

    Concours de cavage de Pradines juin 2019

    Concours de cavage de Pradines juin 2019

    Concours de cavage de Pradines juin 2019

    Concours de cavage de Pradines juin 2019

    Concours de cavage de Pradines juin 2019

     

    Un joli ballet de l’équipe certes ! Mais miss Ninya on ne peut pas finir avant d’avoir commencé, il faut le faire sérieusement le boulot !

    Résultat : Ninya a mis 1mn22 avec une faute (remarquage) donc un mauvais classement !

    Ensuite, ce fut le tour d’Halhambra de se rendre à son carré. Là, c’est beaucoup plus confortable pour Pierre, mais malheureusement comme à l’habitude elle travaille bien certes, mais trop lentement pour espérer une place sur le podium.Son temps est de 2mn20, elle n’a fait aucune faute.

     

    Concours de cavage de Pradines juin 2019

    Concours de cavage de Pradines juin 2019

     

    H’Alhambra était ravie de participer et aussi de rencontrer notre copine Aurélie présente également. Elles se sont fait un check de la main.

     

    Concours de cavage de Pradines juin 2019

     


    29 commentaires
  •  

     

    H’A à l’hôpital de Barbezieux juin.

     

     

    C’est H’Alhambra qui m’a accompagnée jeudi à l’hôpital de Barbezieux. elle est la titulaire du « poste » maintenant. 

    Ce mois-ci, nous n’avons rien fait de particulier juste des visites en chambre.

    Annie, notre animatrice avait demandé à certains résidents qui ne quittaient pas leur pièce, soit parce qu’ils étaient souffrants, soit parce qu’ils se sentaient désespérément seuls, et n’avaient pas le moral, s’ils acceptaient de nous recevoir. 

    H’Alhambra n’a rien fait d’extraordinaire. Dans tous les cas, nous avons parlé un peu d’elle au départ, elle a donné systématiquement sa patte, s’est faite caressée, et puis, elle s’est assise ou couchée auprès du résident. 

    Alors, Annie et moi avons pris le relais. Tous les gens visités avaient eu des chiens. D’eux-mêmes, ils nous ont parlé, quelquefois peu au départ, mais nous relancions la discussion, et nous avons réussi à échanger toujours dans la bonne humeur, avec des patients détendus, oubliant leurs misères. 

    Pas de rendements à accomplir en une heure ici : nous passons 5-10 minutes, plus si nécessaire. Annie donne le signal de départ, quand elle sent son malade fatiguer.

     

    H’A à l’hôpital de Barbezieux juin.

    H’A à l’hôpital de Barbezieux juin.

    H’A à l’hôpital de Barbezieux juin.

     

    Ces visites sont différentes de nos animations en salle. Là, la chienne se manifeste en entrant, puis, s’assoit ou se couche d’elle-même, je la laisse sans contrainte pour qu’elle décompresse le cas échéant. C’est pour cette raison que j’ai choisi de travailler ici avec H’Alhambra. Notre Pestouille dans sa jeunesse, s’est assagie, devenant maintenant très discrète. Cadix fatigue vite maintenant et notre Tornade a besoin de se défouler, pour l'instant, je ne la sens pas capable de rester 1 heure sans trop bouger.

    Malgré ses 12 ans Cadou reste le chef de meute. H’Alhambra et Ninya l’adore et la respecte. Ha recherche toujours sa présence. Souvent elle va dormir dans sa panière tout contre elle. Ninya joue beaucoup avec elle. Parfois c'est Cadou qui l'invite au jeu.

    En ce qui concerne HA- Ninya, il n’y a pas d’animosité, mais pas beaucoup de complicité non plus. Elles jouent parfois ensemble, mais c’est rare. 

    Avec deux chiennes qui ont du tempérament, HA a peut-être du mal à trouver sa place dans la fratrie. Pierre et moi veillons à la mettre en valeur, parce qu’elle le mérite, c’est une gentille et douce chienne qui ne fait pas d’éclat mais de nos 3, c’est notre meilleure chienne de compagnie. Son plaisir avant tout à elle, ce n’est pas le travail quel qu’il soit, ni l’action, si on lui demande elle fait mais sans plaisir aucun, ce qu’elle souhaite, c’est juste être tranquille auprès de ses maîtres. (avec une nette préférence pour Pierre ).

     

    H’A à l’hôpital de Barbezieux juin.

     

     


    23 commentaires
  •  

     

    Papaver Somniferum.

     

     

    Depuis quelques années, dans notre région, certains agriculteurs se sont lancés dans la culture du pavot somnifère. Ces gros coquelicots blancs et violacés sont magnifiques ils attirent vraiment l’œil.

     

    Papaver Somniferum.

    Papaver Somniferum.

     

    Notre quotidien local « la Charente Libre » leur a consacré un article en 2013. Il nous est expliqué que ce pavot est cultivé en Charente pour le compte de l’industrie pharmaceutique qui en tire de la morphine.

    Les exploitants agricoles locaux ont été interviewés. Ils assurent que le revenu produit est plus intéressant qu’une culture traditionnelle de tournesols. C’est plus rémunérateur, et moins contraignant. Les agriculteurs reçoivent la semence, assurent la culture, et n’ont pas à s’occuper de la moisson qui est faite par le laboratoire avec son propre matériel.

    L’article précise également que cette culture est très encadrée. Pendant la période de floraison, les champs sont surveillés par les gendarmes, les plantations leur étant systématiquement déclarés. 

    En tout cas, moi j’aime beaucoup voir ces champs blancs et violets dans ma campagne villeboisienne. Je me suis approchée très près pour les photographier. Vous aimez vous ?

     

    Papaver Somniferum.

     


    25 commentaires
  •  

     

    Le cavage reprend pour Ninya.

     

     

    Mai se termine avec son lot de ponts. Nous en avons bien profité tout au long de ce mois pour faire concours, entraînements divers et surtout de ce fait, passer de bons moments avec les copains qui partagent la même passion que nous.

    La semaine prochaine, les concours de recherche de truffes recommencent. Samedi, nous partirons à  côté de Cahors. Durant deux mois, nous avions complètement arrêté cette activité. Cette saison HA va continuer un peu quand il ne fera pas trop chaud, fera quelques entraînements de temps en temps comme piqûre de rappel, mais c’est surtout Ninya qui représentera un peu partout notre « team ». D’ailleurs, elle ne demande que ça, elle est toujours partante !

    Lundi dernier, nous avons donc refait notre carré histoire de voir si notre Tornade se souvenait ! Là, Pierre l’a sortie de la voiture, elle a compris ce qui se préparait. Elle est attentive et attend que son maître lui enlève sa laisse pour y aller.

     

    Le cavage reprend pour Ninya.

     

    Et elle a déroulé : elle cherche, trouve, marque, Pierre lui donne sa récompense, elle repart…

     

    Le cavage reprend pour Ninya.

    Le cavage reprend pour Ninya.

    Le cavage reprend pour Ninya.

     

    Ensuite, comme il reste fin juin un dernier working-test, elle a enchaîné avec un court « training ».

    Aucun souci…..

     

    Le cavage reprend pour Ninya.

    Le cavage reprend pour Ninya.

    Le cavage reprend pour Ninya.

    Le cavage reprend pour Ninya.

     

    Et après ? Repos ? Non, elle ne s’arrête jamais notre Tornade ! Nous avons enchaîné par sa meilleure récompense, une partie de balle endiablée !

     

    Le cavage reprend pour Ninya.


    26 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires