•  

    Chocolat’team Belzagot Juin.

     

     

    Jeudi dernier, nous étions à l’Ehpad de St Laurent de Belzagot. Nous nous rendons dans cet établissement chaque trimestre, beaucoup d’activités sont proposées aux résidents, ils ont eu à choisir entre atelier informatique ou visite des chiens, c’est nous qui avons gagné Youpi !!!

    Nous préparons nos Anciens à la retraite de Cadix, tous sont contents de la voir. Aussi, en fin de visite la dernière fois, nous avons rentré les chocos dans la voiture et fait rentrer dans la salle la tornade noire, 5 minutes juste pour qu’ils la voient. Cette fois, ce n’était pas possible, la p’tite miss est en chaleur.

     Cadix est toujours contente d’arriver, de recevoir des caresses, mais au bout de 10 minutes, elle fatigue, et je dois l’arrêter. Cela s’est encore vérifié ce jour-là. Quand j’ai voulu faire une petite démo d’éducation avec elle, elle m’a vite fait comprendre que non vraiment, elle ne voulait pas, alors je l’ai laissée se reposer tranquille dans la salle auprès de nous.

     

    Chocolat’team Belzagot Juin.

    Chocolat’team Belzagot Juin.

    Chocolat’team Belzagot Juin. 

     

    Donc pendant quelques mois, tout repose sur H’Alhambra. Elle est sollicitée quand on anime, elle est partante comme elle l’a toujours été que ce soit avec des personnes âgées ou des enfants. Elle a pour l’instant délaisser sa mouette pour un ballon, Coupe du Monde oblige.

     

    Chocolat’team Belzagot Juin.

    Chocolat’team Belzagot Juin.

     

     Par contre, ce qui est nouveau, c’est que je la prends maintenant régulièrement en chambre visiter individuellement les gens souffrants et parfois très malades. Les premières années lorsque je tentais de l’habituer, je la sentais assez timide, réservée et parfois mal à l’aise. De ce fait, je ne l’ennuyais pas et je prenais systématiquement Cadou. Cela fait deux fois que je l’emmène en me disant que si je la voyais bailler, souffler, j’arrêtais de suite, comme je l’avais déjà fait.  Mais non, maintenant, notre Pestouille s’est bien aguerrie : elle va au contact de la personne qui nous reçoit, se montre douce, et fait preuve d’empathie. Je commence à prendre grand plaisir à travailler avec elle.

     

     

    Chocolat’team Belzagot Juin.

     

     


    12 commentaires
  •  

    Entraînement dans le Tarn.

     

     

    Après le working-test de La Pomarède, nous avons passé une journée chez nos amis du Tarn. Après le déjeuner, nous avons fait un petit entraînement (sans nos chocos).

    Je vais tout d’abord faire les présentations. Vous voyez sur cette photo en-tête de l’article, tout près de mon amie éleveuse, Nina la sœur de Ninya,  à côté la lab chocolat est Hytack, la maman de Nina, Ninya et Moz. Moz, vous le voyez avec son maître, c’est le frère de Nina et Ninya, né il y a deux ans du même « mariage » que les filles. Ensuite bien sûr, il y a Pierre et notre tornade.

     

    Entraînement dans le Tarn.

     

    Ils sont tous sages au poste et guettent l’apportable qui va tomber.

     

    Entraînement dans le Tarn.

     

    Vous reconnaissez ? Et non, ce n’est pas Ninya, mais Nina qui ramène à sa maîtresse. Je l’ai prise ensuite de près, si bébés les deux se ressemblaient, maintenant on ne peut les confondre.

     

    Entraînement dans le Tarn.

    Entraînement dans le Tarn.

     

    La voici, Ninya, Pierre se dépêche de prendre son sifflet, pour la guider dans sa quête.

     

    Entraînement dans le Tarn.

     

    Maintenant, elle ramène, et Pierre est, prêt à la réception.

     

    Entraînement dans le Tarn.

     

    Enfin des photos de tous, avec ma Nine et ses oreilles décollées !

     

    Entraînement dans le Tarn.

     

     

    Nous terminerons avec Hytack, fière de ses petits. Merci, ma Belle, tu nous as fait un beau cadeau : une petite chienne intelligente, adorable, très vive qui a su rapidement s’intégrer à la maison et se faire aimer de nous tous.

     

     

    Entraînement dans le Tarn.


    25 commentaires
  •  

     

    Ninya avait un week-end studieux. Donc, toute la famille a embarqué dès vendredi après-midi dans le Mayflower et nous sommes partis pas très loin de Loches. Notre tornade a bossé avec Pierre, pendant ce temps les chocos ont patienté dans le c car.

    A 15h, dimanche, le stage était terminé, nous avons décidé d’explorer un peu la région avant de regagner notre Charente.

    Nous sommes partis au cœur de la vallée de l’Indre, entre Loches et Chenonceau, visiter le village-jardin  de Chédigny. Dans le centre bourg on y trouve 700 rosiers et autres plantes vivaces.

    Allez suivez-moi, je vous ouvre le chemin.

     

    Au nom de la rose : Chédigny

     

    Nous avons flâné dans les rues de ce petit bourg et admiré toutes ses fleurs.  Ce sont pour la plupart des vieilles variétés de roses elles embaument l’air. Ce pittoresque bourg incite à la balade, à la rêverie 

    Au nom de la rose : Chédigny

    Au nom de la rose : Chédigny

     

    Au nom de la rose : Chédigny

     

    Il n’y a pas que des rosiers, regardez ce bel hortensia !

     

    Au nom de la rose : Chédigny

     

    Au détour d’une ruelle une belle boîte à livres, qui intéresserait bien une de mes aminautes, n’est-ce pas ? Tu t’es reconnue copine?

     

    Au nom de la rose : Chédigny

     

    Toutes les fleurs n’étaient pas très belles avec la pluie dommage ! Il faut savoir qu’ici à chaque fête des mères, a lieu le festival des roses. Plus de 60 exposants participent à cette manifestation. On peut y rencontrer des rosiéristes et pépiniéristes producteurs, ainsi que tous les artisans travaillant les extérieurs. Les artistes du village, ouvrent leurs ateliers, Des musiciens sont là pour mettre de l’ambiance, une vraie fête qui doit être très intéressante.

     

    Au nom de la rose : Chédigny

     

    16h30 viennent de sonner à l’église, il est temps de retourner voir si la troupe est sage à l’intérieur du camping-car.

     

     

    Au nom de la rose : Chédigny


    32 commentaires
  •  

    Ehpad Villebois Juin.

     

     

    Ce mardi, nous étions en voisin à l’ehpad de notre commune. Pour cette visite trimestrielle, et comme souvent maintenant, c'est H’Alhambra qui m’accompagnait. Cadix était restée à la maison, elle se reposait. Elle dort beaucoup, et c’est sans regret et sans inquiétude qu’elle nous voit partir.

    Dans cet établissement, Isabelle est notre référente. Elle a l’habitude de me passer un mail avant dans lequel elle m’indique ce qu’elle souhaite faire.

    Le programme était visite de deux personnes et essayer par le biais d’une promenade avec HA, de les faire quitter leur chambre pour les distraire un peu. Isabelle savait que ces deux personnes aimaient beaucoup les animaux. Elle pensait que la présence d’H’Alhambra les inciterait à sortir.

    C’était deux résidents que je ne connaissais pas. Je me suis présentée et HA également en donnant sa patte.

     

    Ehpad Villebois Juin.

    Ehpad Villebois Juin.

     

    Il ne pleuvait pas, mais comme il y a pas mal de chats à l’extérieur de l’établissement, j’ai demandé à Isabelle de faire, par sécurité, la balade dans l’établissement.

    Avec la dame, nous nous sommes promenés dans les étages, et comme cette maison de retraite est bien décorée, nous nous sommes arrêtés devant les tableaux modernes accrochés aux murs, pour bien les regarder. 

    Avec le monsieur, nous avons fait la même promenade. Il était tout content de tenir HA. Nous avions chacun notre laisse (par sécurité). Il habitait par le passé la même commune que mes parents, nous avons bien discuté tous les deux. Comme je le dis souvent, dans cette activité j’apprends beaucoup. Là, par exemple, j’ai écouté avec beaucoup d’intérêt, la vie de mon petit village, calme maintenant, mais qui était autrefois un gros bourg animé avec beaucoup de commerces aujourd’hui disparus.

     

    Ehpad Villebois Juin.

    Ehpad Villebois Juin.

     

    Une heure c’est très vite passé, nous nous sommes quittés pour le 4 heures, ce monsieur avait l’œil pétillant, ça fait plaisir, et moi j’étais très contente de mon H’Alhambra qui dans cette activité ne se sentait bien qu’accompagnée de son maître et qui devient maintenant le pilier de notre équipe. Cadix continuera ses visites principalement quand nous ferons des animations en salle. C’est ainsi plus facile qu’elle dise bonjour 5 minutes pour ensuite se reposer et laisser la place à H’Alhambra. Ninya va se faire valider en octobre, je travaille beaucoup à cet effet avec elle à la maison, et Pierre vient toujours m’attendre avec elle, dans les couloirs des structures pour qu’elle s’habitue aux déambulateurs, aux chariots (les Anciens c’est déjà fait, elle sait qu’ils donnent plein de caresses, et ça elle aime !).  Par la suite, durant un an ou deux, elle s’habituera doucement au job, en nous accompagnant en animations et en participant juste un petit peu au début.

     

    C’est une page qui se tourne ! Mais  regardez elle est en forme notre Cadou et encore bien pétillante !

     

    Ehpad Villebois Juin.

     


    29 commentaires
  •  

     

    WT La Pomarède (Ninya)

     

     

    Ninya concourait également dans la même catégorie qu’H ‘Alhambra. Concrètement, j’avais accompagné Pierre sur les ateliers, et je tenais une chienne pendant qu’il passait l’autre.

    Je n’ai pas « mitraillé » quand Pierre était sur un atelier, je marchais avec la chienne que je gardais pour la décontracter, j’ai peu de photos de Ninya en action sauf celles-ci.

    Là, le binôme attend que le juge les invite à entrer sur le terrain. Ninya sait qu’elle va bosser, même si c’est sa première compétition, dès qu’elle est sur le terrain, elle « n’explose » plus, elle est concentrée et est connectée à son maître.

     

    WT La Pomarède (Ninya)

     

    Et puis enfin, le tour de l’équipe arrive.

     

    WT La Pomarède (Ninya)

     

    Sur cette photo, le coup de feu est tiré, l’apportable tombe. Ninya visualise, attentive. Elle est tendue, mais son maître a confiance, elle ne part que sur ordre.

     

    WT La Pomarède (Ninya)

     

    Enfin l’ordre de partir est donné, l’apportable est trouvé, et ramené convenablement.

     

    WT La Pomarède (Ninya)

    WT La Pomarède (Ninya)

     

    Dans ce genre d’épreuve, chaque concurrent va d’atelier en atelier, on attend beaucoup. Quelques portraits et photos de la tornade extrêmement calme et concentrée.

     

    WT La Pomarède (Ninya)

    WT La Pomarède (Ninya)

    WT La Pomarède (Ninya)

     

    La 1ère journée, tout s’est bien déroulé, Ninya a obtenu 107 points elle a fini 9ème avec une moyenne de 15.3.

    Le second jour a été moins brillant, elle a eu un 0 qui a fait baisser sa moyenne. Nous n’avons pas eu le détail de la journée du dimanche, nous savions que ce n’était pas terrible, et surtout, aussitôt après ce working-test, nous sommes partis passer avec un autre juge, le sélectif B, examen que les retrievers doivent posséder pour pouvoir accéder aux fields trials.

    Nous avons eu deux bonnes journées, à la Pomarède, merci à Bernard notre hôte, et à nos délégués organisateurs Christel et Bertrand qui étaient bien présents et veillaient que tout soit parfait, et ça l’a été. Pour finir, une photo des participants, en fin de concours, montrant la bonne humeur générale.

    Et encore merci au gentil photographe pour ces beaux souvenirs.

     

     

    WT La Pomarède (Ninya)


    23 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires