•  

     

    Démo cavage au marché truffier de Villebois.

     

     

    Samedi 28 janvier, notre commune organisait un marché aux truffes. Pour nos amis qui sont proches de Villebois-Lavalette, il faut savoir que le dernier de la saison aura lieu le 11 février. Alors venez nombreux !! Des spécialistes viendront faire une conférence sur la truffe, et avec un peu de chance, nous bénéficierons peut-être d’une dégustation, qui sait ? 

    Pierre était sur place dès 8h30 avec les autres commissaires, pour accueillir les vendeurs et vérifier la qualité des truffes. 

    Moi, je suis arrivée vers 10 h avec la Chocolat’team pour notre démonstration de cavage.  

    Le public a répondu présent comme à chaque fois.  Pierre a expliqué comme à l’habitude ce qu’était la truffe, les filles étaient aux premières loges, et sollicitaient le public pour des caresses.

     

    Démo cavage au marché truffier de Villebois.

     

    La démonstration a commencé avec une Cadix, très en forme. Elle a trouvé ses 6 truffes en 2 mn environ. Maintenant, elle va avoir 10 ans, elle participe toujours avec grand plaisir, mais on ne lui demande plus d’aller vite, même en concours !

     

    Démo cavage au marché truffier de Villebois.

     

     

    A chaque truffe marquée, elle n’oublie pas de réclamer sa récompense, ma Belle !!

     

    Démo cavage au marché truffier de Villebois.

     

    Une fois ses 6 truffes trouvées, et après avoir fait sa star auprès des spectateurs, elle a laissé la place à H’Alhambra.

     

    Démo cavage au marché truffier de Villebois.

     

    Là, Pierre la présente, et annonce que la recherche va être nettement plus rapide.

     

    Démo cavage au marché truffier de Villebois.

     

    Elle aussi a bien travaillé, et Pierre quand il ramène sa truffe doit être attentif, et surveiller son marquage, car il est très léger et rapide !

     

    Démo cavage au marché truffier de Villebois.

     


    39 commentaires
  •  

     

    Balade à La Rochefoucauld.

     

     

    Nous avons eu des journées très froides, durant ce mois de janvier. Il me faut vous préciser que Pierre et moi, apprécions dans ces cas-là, la chaleur douillette de notre maison, mais, nos « filles » elles, ne sont pas d’accord, elles veulent tout de même sortir, le jardin ne leur suffit pas.

    Alors ce jour-là, nous sommes montés tous les 4 dans le monospace et nous sommes partis à l’aventure !! Pierre nous a conduit au château de La Rochefoucauld, à une trentaine de kilomètres de la maison. 

    Nous nous sommes garés sur la place devant le château, le vent était glacial, la température négative, malgré le beau soleil. Pierre pose avec les filles, devant le pont avant de commencer la promenade.

     

    Balade à La Rochefoucauld.

     

    La Tardoire, par endroit, a des plaques gelées qui flottent et sont emportées par le courant.

     

    Balade à La Rochefoucauld.

    Balade à La Rochefoucauld.

     

    Oui, je sais les filles !!! Je traîne, je « mitraille » pas mal avec le nouvel appareil ! Mais j’arrive !!!

     

    Balade à La Rochefoucauld.

     

    Ah H’Alhambra a vu un monsieur : comme en maison de retraite, elle va faire le boulot, lui dire bonjour.

     

    Balade à La Rochefoucauld. 

     

    Ca monte dur pour aller au château, au moins l’effort nous réchauffe !!

     

    Balade à La Rochefoucauld.

     

    Et voilà, 16h30, le soleil se cache, le froid devient plus mordant, il est temps de rentrer, un dernier regard au château, on repasse le pont, la promenade du jour se termine, tout le monde est content finalement de s’être oxygéné !

     

    Balade à La Rochefoucauld.

     

     

    Balade à La Rochefoucauld.


    25 commentaires
  •  

     

    Supers panières !

     

     

    Salut, c’est moi Cadou ! Avec ma sœur on attend le livreur au jardin. 3 gros paquets sont annoncés pour nous. Le transporteur a envoyé un mail : il passera entre 12 h et 14 h nous livrer, nous il est 12 h on guette ! 

     

    Ah ! Une camionnette blanche se gare, c’est pour nous !!! Youpi !!!!

     

    Supers panières !

     

    Deux minutes après, notre maître a tout déballé ! C’est du plus bel effet, regardez plutôt !!!

     

     

    Supers panières !

     

    Aussitôt installées, aussitôt essayées !! Ces belles panières toutes neuves avec leur gros coussin bien moelleux sont tout à fait confortables. D’ailleurs, j’suis déjà dans un état comateux, normal c’est l’heure de ma sieste ! A la revoyure les amis !!!!

     

    Supers panières !

     

     

    Supers panières !


    26 commentaires
  •  

    Concours de cavage de Taillebourg.

     

     

    Pas chaud du tout, ce dimanche à Taillebourg ! Nous sommes arrivés à 8h30, et à 9 h après le tirage au sort, Pierre a vite promené les deux filles, car H’Alhambra devait concourir dans les premiers candidats. Cadix, serait bien restée plus longtemps dehors, le terrain est plein de crottes de lapin, elle n’avait pas trop envie de se balader, elle aurait préféré s’attaquer à son passe-temps favori : la chasse aux mulots ou à défaut aux lapins.  

    Elles ont compris les filles pourquoi elles étaient là  en voyant  les 1ers concurrents sur le stade de foot, terrain du concours. 

     

    Concours de cavage de Taillebourg.

     

    C’est parti pour H’Alhambra. Elle a le nez au sol, elle est à son boulot. Pierre en voyant ce terrain, tout blanc, bien gelé, sort de sa poche arrière, l’outil qu’il avait emmené pour déterrer facilement la truffe.

     

    Concours de cavage de Taillebourg.

     

    Elle est bien concentrée notre miss ! 

     

    Concours de cavage de Taillebourg.

     

    Et elle a travaillé correctement a bien   marqué bien  ses truffes avec sa patte, puis est aussitôt repartie sur le carré en chercher une autre .

     

    Concours de cavage de Taillebourg.

     

    Léger souci, Ha avait déjà trouvé 3 truffes, mais Pierre n’arrivait pas à les déterrer, tout était gelé. Par 3 fois, il a ramené au ramasseur une boule gelée en croyant rapporter une truffe. Rien à faire, son couteau explosait des mottes de terre glacées, à certains endroits, elles ne se décollaient pas, le chrono était à plus de 2 minutes, c’était mort, il a préféré abandonner. Dommage !

    Un peu plus tard, est arrivé le tour de Cadix. Ils attendent ici qu’on les appelle, toujours zen la Cadou !!

     

    Concours de cavage de Taillebourg.

     

    Le terrain était un peu moins gelé, elle a trouvé ses 6 truffes notre mamie en 2mn30, elle s’est classée 15ème sur 25ème et a obtenu l’excellent.

     

    Concours de cavage de Taillebourg.

     

    Allez fait pas la tête H’Alhambra, ce sont les aléas du concours, faut accepter !!!

     

    Concours de cavage de Taillebourg.

     

     

     

     

     


    31 commentaires
  •  

     

     

     

    Nous ne sortons pas beaucoup avec ce temps froid, pas de longues balades dans la campagne ou de virées en voiture. Nous profitons au maximum du confort douillet de la maison. Pierre a entrepris de ranger les vieilles photos. 

    Il y a 20 ans, c’était Joki qui partageait notre vie. Il était beau notre lab. Son poil noir était toujours brillant, il n’a pratiquement jamais blanchi, nous l’avons gardé 12 ans. 

    J’ai conscience qu’il n’avait pas la vie heureuse de nos deux miss, car nous travaillions la semaine Pierre et moi. Dès le matin 7h30 il allait dehors, il avait son jardin, son sous-sol chauffé équipé d’une grande chatière. Pas de balades deux fois par jour, comme nos p’tites nanas, juste 30 mn, moment privilégié chaque soir, où il faisait un tour de village avec son maître.  

    Il était très gentil, proche de nous mais il ne rechignait pas à la bagarre s’il rencontrait un autre mâle. Il était très vif et pesait 42 kgs donc il avait beaucoup de puissance.

     

    Souvenirs, souvenirs……

     

    Nous jouions au golf tous les week-ends, et chaque samedi et dimanche après-midi, il nous accompagnait sur le parcours, il le connaissait par cœur. Si nous voulions terminer plus tôt, pas question, il savait après chaque green où se trouvait le nouveau départ. Il était attaché au chariot de son maître.

     

     

    Bien sûr, il était avec nous à chaque vacance. Nous voici ici avec mes parents, mon oncle et ma tante avec qui nous partagions ces moments privilégiés. Tous nous ont quitté hélas !

     

     

    Mon père était atteint de la maladie de Parkinson. Il ne réagissait pas, était souvent prostré. Joki, malgré son dynamisme et sa force venait doucement à lui, il le regardait. Il le faisait sourire et même bien rigoler, mon papa !!! 

     

    C’est grâce à eux deux que m’est venue l’idée de m’engager à la retraite dans cette formidable aventure des chiens médiateurs ; pas avec lui, je ne suis pas certaine d’ailleurs que j’aurais pu le maîtriser dans certaines situations, mais il tient toujours une grande place dans notre cœur à Pierre et à moi.

     

     


    32 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires