•  

    Blanzaguet.+

     

    Nous sommes à Blanzaguet,  tout à côté de chez nous, ce dimanche après-midi de mi-février. Il fait doux, mais il n’y a pas âme qui vive dehors, nous sommes les seuls à nous promener dans le bourg. 

    Nous passons devant la belle église romane et nous descendons vers le parc arboretum. Même en cette saison, c’est agréable d’y faire un tour. On ne voit pas les arbres en feuilles ou en fleurs, mais qu’importe, le paysage est très reposant. 

     

    Blanzaguet.

     

    Voici le château devenu Mairie.

     

    Blanzaguet.

     

    Quelques vues du parc qui longe le Voultron.

     

    Blanzaguet.

    Blanzaguet.

    Blanzaguet.

     

    Une petite halte….

     

    Blanzaguet.

     

    L’espace « bambous » que j’aime tout particulièrement.

     

    Blanzaguet.

     

    La promenade est terminée, il est temps de rentrer, la fraîcheur arrive. C’est quand même une belle journée pour un mois de février !

     

     

    Blanzaguet.

     

     


    35 commentaires
  •  

     

    Pause forcée !!


    35 commentaires
  •  

     

    Sorges étape jacquaire.

     

     

    Si la petite cité de Sorges est connue pour son marché et son musée de la truffe, ce bourg est aussi une étape pour les pèlerins qui se rendent à St Jacques de Compostelle par la voie de Vézelay. Avec le crédencial,  il est possible de faire halte au refuge des pèlerins amis de St Jacques . Nous allons nous intéresser aujourd’hui à l’église originale de ce village dédiée à St Germain l’Auxerrois.

     

    La voici vue de derrière. Vous remarquerez deux dames en costumes folkloriques. Le matin, tout le groupe est venu danser pour la fête de la truffe.

     

    Sorges étape jacquaire.

     

    Nous en avons fait le tour, et c’est de face qu’on se rend compte de l’aspect hétéroclite qu’elle présente.

     

    Sorges étape jacquaire.

     

    Elle date du 12ème siècle mais elle a été remaniée au 16ème. Comme la plupart des églises du Périgord elle a subi de gros dégâts durant la guerre de 100 ans puis, les guerres de religion. Sa nef principale est romane et la partie latérale rajoutée par la suite, déséquilibre l’ensemble. Les deux porches extérieurs participent à la même confusion des genres, l’un est roman sobre et austère, l’autre est renaissance un peu baroque.

    Je n’ai pas aimé la façade mais par contre l’intérieur m’a enchantée.

     

    Sorges étape jacquaire.

      

    Tout d’abord, le chemin de croix réalisé en laiton par Richard Riche, résolument moderne. On ne voit pas les visages, les personnages sont représentés sommairement, par contre on peut apercevoir des détails comme la couronne d’épines en barbelé sur la tête du Christ.

     

    Sorges étape jacquaire.

     

    Les vitraux ont été remplacés en 2008 par des compositions surprenantes mais qui s’intègrent parfaitement dans l’édifice. On trouve par exemple un vitrail rouge représentant le feu et un dans les tons bleus qui évoque l’eau

     

    Les dessins ornant ces vitraux ont également été réalisés par Richard Riche, mais ils ont été façonnés ensuite par un atelier de verriers de Nontron, ville de Dordogne également.

     

    Sorges étape jacquaire.

    Sorges étape jacquaire.

     

    Un nouvel orgue a été installé en 2015. 

     

    Sorges étape jacquaire.

     

    En conclusion, pour moi cette église est spéciale mais pleine de charme. Elle est inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques depuis le 8 juin 1967. Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

     

     

    Sorges étape jacquaire.

     

     

     


    31 commentaires
  •  

     

    Promenade à Oléron..

     

     

    Il faisait beau et très froid quand nous sommes partis ce jeudi en balade. Nous avions décidé d’aller voir les mimosas à l’île d’Oléron. Nous devons partir prochainement avec notre « Mayflower » dans la région parisienne, et Pierre voulait faire des kilomètres avec lui, pour se familiariser à sa conduite et à son gabarit.

    Il est midi, nous sommes sur le Pont d’Oléron…. La photo est prise du camping-car. Nous sommes contents, le conducteur se débrouille comme un chef, les filles ne semblent pas trop perturbées. H’Alhambra s’est de suite couchée sur son coussin, Cadix à ma grande surprise, semble un peu réticente, inquiète. De temps en temps elle vient me voir, je ne lui dis rien, ne veut pas en la rassurant lui faire croire qu’il y a danger. Au bout d’un moment elle repart se coucher près de sa sœur. 

    Voici le Fort Louvois, célèbre fortification construite par Vauban au 17ème siècle sur le rocher du Chapus, face à Oléron. C’est le petit frère de Fort Boyard. Sa construction fut décidée par Louvois, ministre de la guerre de Louis XIV. L’objectif était de croiser les tirs de canon avec la citadelle d’Oléron pour défendre l’arsenal maritime de Rochefort.

     

    Promenade à Oléron.

     

    A St Trojan, nous commençons par sortir les filles et rechercher…. les mimosas en fleurs. C’est le pays ici, une fête lui est même consacrée. Hélas, ils sont en boutons, peu sont en pleine floraison.

     

    Promenade à Oléron.

     

    Nos miss sont plus intéressées par ce qu’elles entendent et sentent au loin…..

     

    Promenade à Oléron.

    Promenade à Oléron.

     

    Le temps se couvre, le froid et le vent deviennent plus vifs, nous allons prendre notre 1er repas dans « notre bijou »puis repartir sur Villebois-Lavalette .

     

    Promenade à Oléron.

     

    Sur la route du retour : deux jolis ronds-points :

     

    Promenade à Oléron.

    Promenade à Oléron.

     

    Résultat de l’essai Mayflower :  ça doit aller pour la suite…. Paris nous arrivons bientôt…

     

     

    Promenade à Oléron.


    29 commentaires
  •  

     

    JOURNIAC EN PERIGORD.

     

     

    Nous vous proposons aujourd’hui, une balade aux portes de la vallée de la Vézère et du Périgord Noir.  Nous avons été séduits par ce joli petit village que nous avons traversé. Ici, nous sommes au cœur de la Dordogne, près du Bugue. C’est le pays des châteaux, de la truffe et du foie gras.

    Le but au départ était juste de sortir tranquillement nos filles, qu’elles se dégourdissent les pattes, car nous étions encore à mi-chemin de Cahors, où nous nous rendions pour un concours. 

    Les miss sont parties d’un pas allègre !

     

    JOURNIAC EN PERIGORD.

     

    Les maisons sont typiques, anciennes, j’aime leurs grands toits.

     

    JOURNIAC EN PERIGORD.

     

    Ah ! un petit cours d’eau, suivons-le au cas où.

     

    JOURNIAC EN PERIGORD.

     

    Nous passons devant l’ancienne Mairie, bien restaurée.

     

    JOURNIAC EN PERIGORD.

     

    Et oui il y en a bien un (lavoir !!).

     

    JOURNIAC EN PERIGORD.

     

    Allez une dernière photo et on reprend la route.

     

    JOURNIAC EN PERIGORD.

     

     


    30 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires