•  

     

    Et oui, elle rigole Cadix !! La plupart d'entre vous revenez de vacances et retrouvez le TAF.

    La Chocolat’team elle, est prête à partir se ressourcer. Finis les endroits bourrés de monde : les sentiers de randonnée, la campagne, la montagne ne sont plus que pour nous !

    Alors, on est bien décidé à en profiter un max, on vous retrouvera avec grand plaisir le 20 septembre.

     

     

     

     

     


    44 commentaires
  •  

     

    Aubigny sur Nère.

     

     

    Nous avons profité de notre concours de cavage pour visiter la ville d’Aubigny. Le camping-car était garé en extérieur, et c’est à pied et au pas de charge que nous sommes partis dans le centre-ville !

     

    Aubigny sur Nère.

     

    Avant de débuter la visite de la cité, il est bon de se ressourcer devant ce joli massif.

     

    Aubigny sur Nère.

     

    Cette ville a une histoire un peu particulière. Il faut remonter à la guerre de 100 ans pour mieux l’appréhender.

    Quand cette guerre éclate, le futur roi de France Charles VII réfugié à Bourges fait appel à l’Ecosse pour « bouter les Anglais hors de France ». Il signe alors un traité et reçoit l’aide du connétable Jean Stuart de Darnay qui débarque à la Rochelle et apporte à la France une aide précieuse. En récompense Charles VII lui donne les terres et la ville d’Aubigny en 1423. C’est à partir de cette date qu’Aubigny deviendra la cité des Stuarts.

    Lorsque le dernier Stuart d’Aubigny disparait en 1672 la ville et les terres reviennent à la couronne de France. Cependant, Louis XIV va l’offrir à Louise de Keroualie, duchesse de Porsmouth et favorite du roi d’Angleterre Charles II Stuart. Au décès de son amant, elle vient s’installer sur ses terres d’Aubigny et se consacre  à sa ville. A sa mort, elle lègue tous ses biens à son petit-fils le duc de Richmond qui s’empresse de rapatrier dans son domaine anglais toutes les richesses du château : tapisserie – tableaux – meubles et porcelaines. Il ne revient à Aubigny que pour chasser dans les forêts giboyeuses de la région. Lorsque la Révolution éclate, le duc de Richmond est porté sur la liste des émigrés entraînant la mise sous séquestre de tous ses biens. Ainsi se termine plusieurs siècles de présence écossaise et anglaise dans la cité. 

    Le château des Stuarts est devenu l’hôtel de ville.

     

    Aubigny sur Nère.

    Aubigny sur Nère.

     

    En nous baladant dans les rues, nous avons remarqué et admiré beaucoup de maison à colombages. Il s’avère qu’en 1512 un terrible incendie détruisit toutes les maisons de la ville. La population rebâtit sa ville grâce à Robert Stuart, alors Seigneur d’Aubigny, qui permit de prendre dans ses propres forêts, le bois nécessaire à la reconstruction. Ce patrimoine a été par la suite bien entretenu, on peut l’admirer encore aujourd’hui !

     

    Aubigny sur Nère.

    Aubigny sur Nère.

     

    Enfin pour terminer cet article, il faut préciser que Aubigny sur Nère est classée « Ville fleurie 4 fleurs » par un Jury National depuis 2002 et ça se voit ! Magnifique n’est-ce pas ?

     

     

    Aubigny sur Nère.

     

     


    19 commentaires
  •  

     

    Nationale du Berger Belge à Aubigny sur Néré.

     

     

    Ce week-end avait lieu à Aubigny la NE du berger belge. Cette grande manifestation avait réuni tous les passionnés des races bergères. Il y avait plusieurs animations, une expo de beauté, des concours d’agility, de ring, etc.  Nous, nous étions venus car le samedi et le dimanche se déroulaient deux concours de recherche de truffes sur carrés, et ces concours étaient ouverts à toutes les races. 

    Voici l’équipe de la Chocolat’team bien en place dès le vendredi soir.

     

    Nationale du Berger Belge à Aubigny sur Néré.

     

    Le 1er jour, H’Alhambra a bien travaillé, n’a pas fait de faute, mais a mis beaucoup trop de temps (2mn14). Elle a obtenu 186.10 points sur 200 avec le qualificatif excellent, et a terminé 12ème du concours. 

    Par contre, notre mamie avait ce jour-là une forme olympique ! Moi qui observe à l’extérieur du terrain, j’ai vu une Cadou heureuse de se rendre avec son maître sur le carré de cavage. Elle a fait un très beau travail. Même si elle est en forme, elle n’est jamais très rapide, mais sûre, méthodique. Elle cherche, gratte pour indiquer la truffe, se retourne pour voir si son maître a vu, puis continue sa quête. Elle trouve quand même le temps de réclamer sa récompense (morceaux de saucisse que Pierre a mais dans la bouche avant de commencer !).

     

    Nationale du Berger Belge à Aubigny sur Néré.

    Nationale du Berger Belge à Aubigny sur Néré.

     

    Elle a fini seconde du concours, a obtenu la RCACT (réserve du certificat d’aptitude au championnat de travail). Son temps était de 1mn09 soit 193 point sur 200 avec le qualificatif excellent. Son maître et moi étions très fiers et émus. 

    Voici l’équipe en mode récupération après ce 1er concours.

     

    Nationale du Berger Belge à Aubigny sur Néré.

    Nationale du Berger Belge à Aubigny sur Néré.

     

    Le lendemain, toute l’équipe était prête à en découdre de nouveau ! Cadix concentrée sur son maître, et la p'tite Pestouille plus sur les copains, juste histoire de rigoler un peu !

     

    Nationale du Berger Belge à Aubigny sur Néré.

    Nationale du Berger Belge à Aubigny sur Néré.

     

    Malheureusement, Cadix et H’Alhambra ont bien travaillé, mais buté toutes les deux sur les dernières truffes. Elles ont terminé 15ème et 18ème avec 184.30points et 171.60 points. Elles ont eu le qualificatif excellent. 

    En ce qui nous concerne, nous avons passé un week-end bien agréable. Nous avons découvert certaines disciplines canines que nous ne pratiquons pas, et passé une très bonne soirée bien animée avec les copains camping-caristes.

     

    Nationale du Berger Belge à Aubigny sur Néré.

     

     

     

     


    24 commentaires
  •  

     

    Courte pause !

     

     

     

    Vous voyez ! Cadix est très fatiguée, heureusement que Solène , notre ergo de Nontron était là ! Cadix aime bien se faire papouiller !!! 

    Ce post, juste pour vous dire que nous partons demain et nous vous retrouverons lundi soir.

     

    A bientôt les amis !

     

    Courte pause !

     

     


    18 commentaires
  •  

    Lavoirs de St Pardoux.

     

     

     

    Notre animation à la maison de retraite étant finie, comme à l’habitude, les filles veulent décompresser, moi, je veux traquer les lavoirs, Pierre est à l’APN, alors, c’est parti…. Vous nous suivez ? 

    Et là, tout au bord de la rivière, extérieur à la commune, en voici un, je pense. Enfin les lavandières lavaient directement à la rivière, mais elles étaient abritées. Je n’ai pas vu de pierre à laver. En tout cas, il est bien fleuri !

     

    Lavoirs de St Pardoux.

    Lavoirs de St Pardoux.

     

    Un peu plus loin, se trouve au milieu d’un parc, près de la Dronne, le joli lavoir du bourg bien restauré.

    Il est rectangulaire, il comprend une charpente reposant sur des piliers en bois, réunis par des arcades également en bois. Les piliers reposent sur un socle en pierre afin d’éviter le pourrissement du bois.

    Sa couverture consiste en un toit à 4 pans. A ses deux extrémités se trouvent 2 épis de faîtage en céramique.

     

    Lavoirs de St Pardoux.

     

    Il est temps de rentrer, nous passons sans bruit, devant le pêcheur pour ne pas le troubler dans sa quête de poissons, il est l’heure de regagner le monospace, puis la maison.

     

    Lavoirs de St Pardoux.

     

    Vite une dernière photo, l’estomac des filles va réclamer la soupe du soir !

     

     

    Lavoirs de St Pardoux.

     

     

     


    29 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires