•  

    Hôpital Barbezieux Octobre.

     

     

    Nous avons repris nos interventions à l’hôpital de Barbezieux. Auparavant, tout était bien rodé, nous travaillions chacun avec une chienne, cela leur permettait  de souffler un peu à tour de rôle. Là, nous avons du tout revoir ! H’Alhambra nous manque toujours beaucoup mais là, nous nous sommes rendus compte que c’était surtout autour d’elle que nous montions nos animations, et durant l’heure que dure la visite, c’était elle la plus souvent sollicitée.

    Avant d’accepter de revenir, nous avons vu avec la Responsable de ce genre d'animation, comment nous pourrions procéder. Il s’agissait ce jeudi, d’un atelier gymnastique fait avec Léa, la Psychomotricienne, notre référente. Il a été décidé d’aménager en milieu de séance un moment de repos pour Ninya, où elle pourrait souffler, boire et se détendre un peu. Durant cet  intermède, les résidents travailleraient avec le personnel de l’hôpital. Si nécessaire, il était convenu d'écourter la séance.

    Les photos ne sont pas très nettes car faîtes avec le petit APN dans une salle peu éclairée.

     

    Hôpital Barbezieux Octobre.

     

    Et voilà, 15 h nous arrivons dans la salle, Ninya va dire bonjour à tout le monde.

     

    Hôpital Barbezieux Octobre.

    Hôpital Barbezieux Octobre.

     

    Puis c’est exercice de lancer avec récupération par la Tornade Noire.

     

    Hôpital Barbezieux Octobre.

    Hôpital Barbezieux Octobre.

     

    Ninya souffle un peu, les exercices continuent un petit moment sans elle.

     

    Hôpital Barbezieux Octobre.

     

    Après sa pause, elle reprend une petite dizaine de minutes. Théoriquement quand elle se couche, il faudrait baisser le plus possible les bras.

     

    Hôpital Barbezieux Octobre.

     

    Quand elle s’assoit, il faudrait les lever.

     

    Hôpital Barbezieux Octobre.

     

    Et puis les dernières minutes, ont été occupées par un parcours de marche.

     

    Hôpital Barbezieux Octobre.

     

    Bravo ma Nine !!! Tu as bien assuré ! Quant à nous, nous sommes rentrés à la maison  le cœur bien gros, elle nous manque aussi dans le travail notre Ha, notre chienne de compagnie, notre gentille et douce Pestouille si vite partie ! 

     

    Hôpital Barbezieux Octobre.


    30 commentaires
  •  

     

    SAJ les Rochers février.

     

     

    La semaine dernière, nous nous sommes rendus à notre visite trimestrielle au SAJ Les Rochers. Jusqu’à présent, nous avions toujours eu un temps correct qui nous permettait de rester en extérieur.

    Lorsque nous sommes arrivés, il tombait des cordes et le vent s’était levé. Il fallait donc rapatrier les participants à l’animation dans une salle. Sauf que, huit ou dix ados dans une petite salle ça va, mais une Tornade en atelier ça déménage !

    Pierre a donc décidé de poser 3 chaises et de faire un parcours en slalomant et en double laisse !

    C’était parti ! une fois lui, une fois moi avec un jeune et ce dernier choisissait la chienne avec qui il voulait être.

     

    SAJ les Rochers février.

    SAJ les Rochers février.

    SAJ les Rochers février.

     

    Et puis, miracle ! la pluie a cessé, nous avons pu nous promener dans la cour de l’établissement comme nous le faisons habituellement. Nous formons deux groupes, accompagnés chacun d’une éducatrice . Pierre et moi tenons la laisse courte (au cas ou déboule un chat, on ne sait jamais !) un jeune nous aide muni d’une longe, et puis passe à son copain au bout de cent mètres pour que tout le monde participe. En principe, ce sont des moments d’échange, nous parlons de leurs animaux, de nos chiennes, aussi là, de leur Noël puisque nous ne les avions pas vus depuis.  A chaque fois, c’est vraiment un moment de détente pour nous tous.

     

    SAJ les Rochers février.

    SAJ les Rochers février.

     

    Mais l’heure passe très vite. Alors les 10 dernières minutes, pour faire retomber l’excitation, on regarde des fiches sur les chiens des dessins animés, et certains dont Melle A, pendant ce temps préfèrent peigner, caresser H’Alhambra. Cette autre jeune fille aussi a bien voulu la brosser et lui parlait en même temps gentiment. Elle apprécie notre Ha ! elle dormait presque !

     

    SAJ les Rochers février.

     


    25 commentaires
  • Atelier Barbezieux février.

     

     

    Il a été décidé que, comme nous le faisons à l’hôpital de Nontron, nous travaillerions désormais tous les deux mois, en atelier « mobilité » avec Léa la Psychomotricienne de l’établissement. Elle nous avait demandé d’intervenir une fois, avait remarqué que les résidents restaient bien concentrés, et que la séance était plus animée avec les chiens. Quand Ninya fait le pitre avec son canard, c’est dur d’y résister !

    Léa nous a expliqué ce qu’elle souhaitait : elle veut travailler avec nous l’éducation gestuelle, que l’on fasse des activités rythmiques et de jeu, que les malades effectuent des exercices d’équilibre et de coordination. Comme d’habitude, nous voulons savoir avant ce qui nous sera demandé à la séance pour préparer éventuellement nos chiens, out tout simplement refuser de faire, si nous sentions que ce n’était pas possible.

    Nous sommes donc arrivés dans la salle qui nous servait d’atelier à 15 h. Léa et le personnel nous attendait. Sur cet article, vous me verrez plus qu’à l’habitude. Pierre a fait beaucoup de photos. 

    Les résidents avaient un parcours de marche avec quelques obstacles à franchir. Le malade était accompagné par un soignant. Il avait une grande laisse qui le reliait à H’Alhambra, moi, une plus courte pour intervenir si besoin (ce qui n’a pas été le cas.) Arrivé à la grande barre, la personne devait lancer par-dessus le ballon en mousse qui devait tomber dans un cercle, là Pierre lâchait Ninya qui s’empressait de le récupérer !

     

    Atelier Barbezieux février.

     

     

    Atelier Barbezieux février.

    Atelier Barbezieux février. 

     

    Nous avons travaillé 20 minutes avec HA puis Pierre a pris le relais avec Ninya.

     

    Atelier Barbezieux février.

     

    Au fur et à mesure que le temps passait, vu qu’il y avait des rires dans notre salle, nous avons eu des visiteurs ! 

    Pour terminer Ninya a fait du rapport d’objet lancé par les résidents.

     

    Atelier Barbezieux février.

     

    H’Alhambra en fin de séance, était fatiguée, elle avait trouvé un sympathique voisin qui la caressait : elle était aux anges.

     

    Atelier Barbezieux février.

     

     

     

     


    22 commentaires
  •  

     

    PASA Nontron.

     

     

    L’hôpital de Nontron nous avait demandé, d’intervenir fin janvier, à leur Pôle d’Activité de Soins  Adaptés (PASA). C’est en ce lieu que sont accueillies à la journée des personnes atteintes de la maladie D’Alzheimer ou de troubles apparentés.

    Cette structure permet à l’aidant qui a besoin d’une journée, de retrouver du temps libre. Le malade est ainsi dans un lieu sécurisé, il sera entouré, et le personnel veillera à prévenir certains risques tels que les chutes. Et puis aussi, il lui sera proposé des activités cognitives, de la détente, etc.

    C’est dans un rôle d’animation que nous intervenons. Comme d’habitude nous disons bonjour en présentant nos chiens. Les malades qui le désirent ont tout le temps de « papouiller » ou de jouer avec nos « filles ». Nous faisons le nécessaire pour que chacun puisse avoir un moment avec H’Alhambra ou Ninya. Pierre et moi, sommes avec l’une ou l’autre et veillons sur nos chiennes tout en recherchant le dialogue.

     

    PASA Nontron.

     

    Durant cette séance, Pierre a fait effectuer des petits exercices d’obéissance à H’Alhambra. Souvent, il faisait participer les Anciens, ce sont eux qui donnaient les ordres : assis-coucher. Les voici en action.

     

    PASA Nontron.

    PASA Nontron.

     

     J’ai poursuivi en accomplissant les mêmes exercices avec Ninya.

     

    Et là devinez qui est avec Pierre ?

     

    PASA Nontron.

     

    Et oui, c’est Cadou ! Ce jour-là, quand elle a vu les préparatifs, elle a voulu venir !

    Elle a dit bonjour, et puis elle s’est reposée, contente d’être avec tout le monde.

     

    PASA Nontron.

    PASA Nontron.

     

    Comme d’habitude, Ninya  a fait le buzz ! Elle voulait qu’on lui lance ses canard, mouette, et ballon (en mousse).

     

     

    PASA Nontron.

     

     


    30 commentaires
  •  

    St Laurent de Belzagot décembre.

     

     

    Nos activités et déplacements sont actuellement en stand-by : la Chocoblack’team est en « arrêt maladie ». Les filles ont chopé un virus.  Cela a commencé par Ninya qui l’a transmis à H’Alhambra, et comme nous le redoutions, ça a fini par prendre notre mamie Cadix.

    Ninya et Ha ont eu une piqûre de cortisone et sont sous antibiotiques. Cadou, vu son âge n’a eu que des antibiotiques. Pour le moment, ça va plutôt mieux, mais nous ne bougeons pas beaucoup. (juste de courtes promenades et du repos !!)

    Voilà notre dernière sortie faite à l’Ehpad de St Laurent de Belzagot.

    Les résidents qui le souhaitaient étaient présents dans la grande salle, et nous y avons fait notre animation habituelle avec H’Alhambra et Ninya.

    Notre Tornade, comme à son habitude, était à fond pour attraper et ramener les objets lancés.

     

    St Laurent de Belzagot décembre.

     

    Auparavant, elle avait fait des exercices d’obéissance avec moi.

    H’Alhambra très douce et posée, m’a accompagnée, en chambre, voir un monsieur souffrant, qui n’avait pu se déplacer et le regrettait. Alors nous lui avons fait une courte visite surprise. 

    Puis, elle s’est surtout consacrée à aller voir tout le monde pour se faire caresser, elle adore ! Ici, elle est avec une dame aveugle, privée donc du spectacle. Pierre a fait monter la chienne sur une chaise au niveau de la résidente. Il a demandé à HA un « pas bougé ». 

     

    St Laurent de Belzagot décembre.  

     

    Elle peut rester longtemps ainsi, HA, à contempler son maître qui la regarde, lui parle. Elle l’adore, c’est son Dieu !!!! Elle est avec lui dès qu’elle le peut, elle le suit partout, c’est ainsi ! C’est vraiment « sa louloute ». Pendant ce temps, la dame a pu la caresser, et ressentir que c’était un gros chien gentil, un amour de Toutoune !

    En fin de séance, une dernière photo, et le goûter arrive, notre visite est terminée, à dans 3 mois les amis !      

     

    St Laurent de Belzagot décembre.

     

                               

     

     

     

     

     

     

     


    27 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique