•  

     

    Mon engagement dans le binôme chien médiateur

     

     

    Nombreux sont ceux qui lisent mes articles du blog relatifs à nos actions de médiation avec nos labs.

    Je parle beaucoup du travail de nos louloutes mais je souhaite aujourd’hui écrire ce que moi je ressens, et ce que je m’impose.

    Plusieurs de mes amis blogueurs me disent que ça doit être dur, qu’ils ne pourraient pas le faire. Oui, au début, j’étais parfois « remuée » devant des situations difficiles pour lesquelles je n’étais pas préparée, mais avec le temps, je me suis forgée une carapace, en me disant que je viens apporter un peu de bonheur et d’écoute. De plus, si je tisse des liens d’amitié avec certains malades, ce ne sont pas des êtres proches.

     

    Mon engagement dans le binôme chien médiateur

    Mon engagement dans le binôme chien médiateur

    Mon engagement dans le binôme chien médiateur

     

    Comme je le dis souvent, je n’ai pas de formation médicale, donc il est impératif que pour chaque visite notre équipe soit encadrée par un ou plusieurs membres du personnel soignant. Souvent, c’est une relation privilégiée qui s’installe avec les ergothérapeutes, les infirmières, aides-soignants, ou avec les animatrices.

     

    Mon engagement dans le binôme chien médiateur

     

    Il arrive aussi, que malheureusement ce dialogue n’existe pas, ou trop peu, et c’est bien regrettable. Je le déplore, car je ne décrypte pas forcément toujours ce que pense un malade figé. En conséquence, j’évite d’aller l’importuner, alors que si je savais que la présence des chiens lui apporterait un certain réconfort, je « pousserais la porte » et engagerais conversation.

    Je me dois  d’intervenir régulièrement selon un planning défini bien à l’avance entre l’établissement qui nous accueille et nous. Je m’y tiens par respect pour les malades qui nous attendent et aussi pour le personnel détaché à notre accompagnement. 

    Lors de ces visites, il n’est pas rare de me voir assise, entrain, d’échanger avec les résidents, mon rôle est de me montrer disponible durant cette heure de visite, d’écouter ce que mon interlocuteur veut me confier, je n’ai pas la blouse, je suis de l’extérieur, c’est plus facile de recueillir les confidences ainsi. J’essaye d’ apporter un peu de chaleur humaine, je me veux  gaie, je m’habille souvent en jeans à cause des chiens, mais j’ai toujours un peu de maquillage, c’est la fête quand les chiens viennent ! Je souhaite que durant le temps de la visite mes interlocuteurs oublient un peu leurs soucis de santé. 

     

    Mon engagement dans le binôme chien médiateur

     

    Pour cela, je suis bien aidée par la présence de mes filles, qui elles stimulent le malade et favorisent l’établissement du contact.

     

    Mon engagement dans le binôme chien médiateur

     

    Ma conclusion : Un job facile, pas toujours cool, il faut bien l’admettre ! Je suis en retraite, c’est du bénévolat, si je répondais à toutes les demandes, je pourrais avoir un boulot à plein temps ! Mais je perdrais alors l’envie de faire plaisir, alors non !! Je m’y refuse.

     

    Ma récompense : le regard, le sourire, des personnes visitées constituent pour moi, un formidable encouragement à continuer !

     

     

    Mon engagement dans le binôme chien médiateur

     

     

     

     

     

     


    29 commentaires
  •  

     

    Nontron, visite avril.

     

     

    Une surprise attendait les résidents de l’hôpital de Nontron. Ce mois, ce n’était pas Cadix qui accompagnait H’Alhambra, notre mamie était restée à la maison au repos ce jeudi. Elle avait laissé sa place à Ilios, et à sa maitresse Marjorie, adhérents comme nous à  l’association, « chiens médiateurs ». Ils venaient exceptionnellement de la région bordelaise pour participer à l’un de nos ateliers mensuels.

    Tout d’abord, Ilios et H’Alhambra ont fait le tour des résidents présents, Marjorie en a profité pour se présenter elle, et son berger australien. Lui et H’Alhambra sont devenus de suite copains. Moi, n’ayant pas Cadix, je me suis contentée de prendre l’appareil photo, et j’ai « mitraillé ».

     

    Nontron, visite avril.

     

    Ilios s’est de suite intégré, et avec notre p’tite Pestouille, ils ont dirigé l’atelier gymnastique et mobilité.

     

    Nontron, visite avril.

    Nontron, visite avril.

     

    Puis le dernier quart d’heure, Marjorie nous a montré tout ce qu’Ilios était capable de réaliser, les résidents ont bien ri et applaudi.

     

    Nontron, visite avril.

    Nontron, visite avril.

    Nontron, visite avril.

    Nontron, visite avril.

     

    Marjorie, a aussi passé quelques instants particuliers avec tous ceux qui voulaient en savoir plus sur ce nouveau binôme. C’est aussi cela notre rôle, échanger, distraire, faire sourire pour oublier la maladie et la souffrance qu’elle engendre parfois. Pour cela le chien nous est un précieux auxiliaire.

     

     

    Un grand merci Marjorie et Ilios, nous avons pour notre compte passé un très bon moment, et les soignants et les  résidents ont bien apprécié.

     

     

    Nontron, visite avril.

     


    24 commentaires
  •  

     

    Visite de la Chocolat’team à l’Enfant Soleil.

     

     

    Ce mardi, c’est à l’Enfant Soleil, que nous sommes allés rendre visite

    Nous avions déjà fait cet automne une première intervention, et nous sommes revenus à la demande de cette Association qui vient en aide aux familles d’enfants et d’adultes en situation de handicap ou de maladie, toutes pathologies confondues.

    Nous sommes arrivés à 15 h, Alexane et son équipe composée de 4 adultes encadrait les 6 enfants présents. Nous avons passé un peu de temps avec chaque jeune, leur disant bonjour avec les chiens, les aidant à les caresser.

     

    Visite de la Chocolat’team à l’Enfant Soleil.

     

    Visite de la Chocolat’team à l’Enfant Soleil.

     

    Notre mamie Cadix, est allée se reposer sous un arbre à l’ombre, nous avions la chance d’avoir un temps superbe, et H’Alhambra a rapporté balles, canards et mouettes qu’on lui lançait.

     

    Visite de la Chocolat’team à l’Enfant Soleil.

    Visite de la Chocolat’team à l’Enfant Soleil.

     

    Puis, Pierre a fait un peu d’agility avec H’Alhambra. Chaque jeune, en fauteuil ou non a fait le parcours en double laisse.

     

    Visite de la Chocolat’team à l’Enfant Soleil.

     

    Visite de la Chocolat’team à l’Enfant Soleil.

     

    Vous aurez compris, peu importe si dans le passage de nos petits obstacles ou dans le slalom une faute est commise par nos labradors, ce qui nous importe c’est l’intérêt porté par les enfants, et le sourire qui l’accompagne.

     

    Visite de la Chocolat’team à l’Enfant Soleil.

     

    Durant cette animation, Cadix travaillait également. Une jeune fille souhaitait aller promener un des chiens dans la cour, aussi nous avons en avons fait le tour plusieurs fois en double laisse elle, Cadix et moi. Cadou en a profité pour réviser son obéissance en répondant aux ordres que lui donnait sa conductrice : assis - couché - debout - donne ta patte.

    Notre séance dure 1 h, en fin nous gardons une dizaine de minutes pour dire au revoir. Ici Cadix donne sa patte, pendant qu’H ‘Alhambra bénéfice d’une séance de brossage.

     

    Merci aux enfants pour leur gentillesse, leur bonne humeur et à toute l’équipe d’éducateurs pour leur excellent accueil et aussi et surtout merci à nos deux labs. Sans elles, rien ne serait possible.

     

    Visite de la Chocolat’team à l’Enfant Soleil.

     

     

    Visite de la Chocolat’team à l’Enfant Soleil.

     

     

     


    28 commentaires
  •  

    Ehpad Villebois Mars.

     

     

    Chaque trimestre, nous allons visiter la maison de retraite de notre commune, nous habitons tout près. Pierre y connait plusieurs pensionnaires, car il va promener les chocos sur un chemin  tout à côté chaque matin, et il rencontre plusieurs personnes plutôt en forme, qui font une petite balade quand le temps le permet.

    Nous y avons fait une animation avec toujours les mêmes exercices, c’est pas facile de se renouveler !

    La plupart des pensionnaires que nous rencontrons sont atteints de la maladie d’Azheimer, ou de Parkinson, ou bien d’autres maladies dégénératives à un stade bien avancé. Nous le savons, nous oublions nos soucis quand nous passons la porte de l’établissement, nous sommes joyeux, c’est la fête sans exubérance, tout en douceur.

    Mais je voudrais aujourd’hui insister sur le long moment que nous passons pour dire bonjour à chacun, avec un petit mot de notre part et une ébauche de dialogue si nous sentons notre interlocuteur réceptif.

    Ce sont les filles qui sont alors aux commandes, en 1ère ligne, elles sentent d’elles- même, ce qu’il faut faire. Elles se manifestent en donnant la patte et si le résident est « ailleurs », elles font savoir qu’elles sont là, en mettant la patte sur leur vêtement et en le fixant. Elles veulent capter leur regard, et dès lors la communication est engagée. Ca peut être juste un sourire, aux labs. C’est à ce moment que Pierre ou moi, demandons à la personne si elle veut toucher le chien, on l’aide à le caresser si besoin. Souvent, nous en profitons pour demander au malade s’il a eu des chiens, nous nous intéressons à eux et essayons de les aider à se souvenir de leurs compagnons disparus, à mettre des mots sur leur ressenti, leurs émotions, leur mal-être ; nous souhaitons leur offrir juste un moment d’écoute et d’attention.

    Tout cela, sans Cadix et H’Alhambra, et dans les prochains mois Ninya, je ne pense pas que ce serait possible.

    Les photos démontrent bien que le contact s’obtient grâce à elles.

    Cadix :

     

    Ehpad Villebois Mars.

    Ehpad Villebois Mars.

    Ehpad Villebois Mars.

    Ehpad Villebois Mars.

     

    H’Alhambra :

     

    Ehpad Villebois Mars.

    Ehpad Villebois Mars.

    Ehpad Villebois Mars.

     

    Je ne le dirai jamais assez :

    VOUS ETES FORMIDABLES MES FILLES !

     

    Ehpad Villebois Mars.

     


    34 commentaires
  •  

     

    Nontron : atelier mars.

     

     

    Ce jeudi, nous étions à l’hôpital de Nontron pour notre atelier avec les ergothérapeutes.  A notre arrivée dans les structures, c’est toujours le même rituel, on met les bandanas. Dès ce moment, les filles sont plus attentives et savent qu’elles sont au travail. 

    En chiennes bien élevées, nos miss vont dire bonjour, et nous, nous nous présentons aux nouveaux résidents.

     

    Nontron : atelier mars.

    Nontron : atelier mars.

     

    Ici, on est là pour un atelier mais pour nous le but premier reste de divertir et de faire oublier les misères de la vie. 

    Ensuite, nous nous sommes lancés dans les exercices. Petite parenthèse : n’en veuillez pas à la photographe, pas très expérimentée, je vous l’accorde, mais l’animateur gymnastique dans une forme olympique, allait très vite dans l’exécution des mouvements et de ce fait la photo est un peu floue.

     

    Nontron : atelier mars.

     

    Puis, la Chocolat’team a répondu aux ordres donnés par les pensionnaires : Pierre était avec H’Alhambra, moi avec Cadix.

     

    Nontron : atelier mars.

    Nontron : atelier mars.

    Nontron : atelier mars.

     

    Nous avons terminé avec le moment cerceaux : les malades tiennent le cerceau et les filles doivent passer à l’intérieur. Nous voici, les 2 filles et moi.

     

    Nontron : atelier mars.

    Nontron : atelier mars.

     

    Je voudrais donner une mention spéciale à notre douce H’Alhambra.  Lorsqu’elle a commencé le job, ma grande sensible, elle avait une certaine retenue, je ne l’emmenais pas voir les grands malades en chambre, j'avais tenté et j’avais remarqué qu’elle soufflait, je la sentais malheureuse, un peu inquiète quand elle voyait des personnes agitées, qui se plaignaient. Maintenant, elle va directement d’elle-même au contact, même sans son maître.

    BRAVO A TOI MA BELLE  !

     

    Nontron : atelier mars.

     

    Heureusement que tu es là, les séances reposent surtout sur toi. Cadix  est toujours contente d’arriver sur les lieux mais elle n’a plus toujours envie de travailler., Quand je la sens ralentir ou tout simplement ne plus répondre à ce que je lui demande, je n’insiste pas, elle a tant donné !  Alors, nous 2 nous arrêtons, c’est le binôme Pierre H’Alhambra qui animent 80 % de la séance. 

    Mais dans quelque temps, elle ne sera plus seule, H’Alhambra. Pierre et moi sommes en pleine éducation de Ninya, Pierre l’a prise au club canin maintenant qu’elle est avec les « grands » et moi je prends le relais à la maison. Cadix pourra alors se reposer bien tranquille et Pierre et H’Alhambra souffler un peu, la nouvelle équipe dynamique sera là !! n’est-ce pas Ninya ?

     

    Nontron : atelier mars.

     

     

     


    28 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique