•  

     

    Validation Ninya.

     

     

    Ma Belle Tornade a eu 13 mois en octobre !! l’ âge pour elle de devenir « Chien Médiateur » mais pour ça il fallait aller à l’école deux jours, et obtenir le fameux « diplôme ».

    Je tenais à faire valider Ninya par l’Association « d’un cœur à l’autre». C’est dans cette structure qu’H’Alhambra a été validée. Je m’y sens bien. Nous partageons les mêmes valeurs. Alors nous avons décidé d’aller à Storckensohn, en Alsace pour y faire le stage organisé fin octobre.

    J’étais partie confiante car depuis toute petite, Ninya fréquentait les couloirs de l’hôpital de Barbezieux chaque mois, avec son maître, elle venait nous attendre dans le hall lorsque j’étais en intervention avec l’une des deux chocos.

    De plus, je l’avais emmenée dans deux structures, en fin de séance, nous rentrions H’Alhambra à la voiture et elle venait retrouver « sa » Cadix, elle disait bonjour aux résidents, restait 5 minutes et nous repartions ensuite.

    Je ne redoutais qu’un moment : le temps des cours pratiques. Ninya ne reste jamais longtemps tranquille, elle est très vive, et je la voyais mal rester couchée à mes pieds, entre deux autres copains pendant un laps de temps assez long, j’avais peur qu’elle mette le bazar ! Elle aime bien rigoler ma louloute !

    Voilà, nous allons monter dans la salle de cours, la photo est un peu floue, tant la queue de ma miss remue, elle veut aller jouer avec tous les copains autour ! Pas le moment P’tite Miss, on se calme !!!

     

    Validation Ninya.

     

    Les choses sérieuses commencent ! Les 12 stagiaires sont installés, les éducs aussi, c’est parti pour 2 heures au moins chacun avec son chien à ses côtés. Je fais le stage avec d’un côté ma copine Nadine et Noa  sa lab choco, et de l’autre ma copine Cathy et sa golden. Ca se passe pas trop mal ! Ma Nine observe, bouge parfois, je me baisse, lui fait signe de se coucher et elle se calme ! Ca va ! Je suis rassurée !

     

    Validation Ninya.

    Validation Ninya.

     

    Puis viennent les stages pratiques :

    Au niveau marche en laisse, sans laisse, rappel, tout ce qui touche l’obéissance, aucun souci pour nous, je n’ai pas de photos, mais tout s’est super bien passé, j’ai la chance d’avoir le contact avec Ninya elle est bien à mon écoute.

    Nous avons aussi fait plusieurs tests en double laisses avec béquilles, déambulateurs, chariots, là un peu plus compliqué pour ma miss qui ne se coordonnait pas facilement à la marche du patient, c’est à retravailler, c’est sûr ! Elle n’était pas très à l’aise.

     

    Validation Ninya.

     

    Ensuite, nous avons simulé des visites en chambre. Notre Présidente joue ici le rôle d’une malade, et elle, plus un éducateur étudient les réactions de la chienne, et également observent comment j’aborde le malade , surveille Ninya etc…

     

    Validation Ninya.

     

    Nous avions comme à l’école droit à des récrés, et là Ninya est bien contente de retrouver son maître et ici sa Cadou.

     

    Validation Ninya.

     

    Bien sûr, en fin de stage, nous avons fait une photo de la promotion Hamabost : Présidente, éducs, bénévoles venus aidés, et binômes venus eux gagner le fameux diplôme.

     

    Validation Ninya.

     

    Pour terminer, nous voici, toutes les deux lors de la remise de notre sésame par le staff : nous allons commencer tout doucement avec Ninya dans les structures. Elle va la 1ère année venir avec les chocos, elle fera exclusivement de l’animation, à savoir, dire bonjour aux résidents, participer lors d’exercices d’obéissance, des rapports de ballons ou de canards en mousse, un peu d’agility,  Je garderai les chocos principalement  H’Alhambra qui se débrouille comme une vraie chef  pour les « situations plus délicates »  (visites en chambre, enfants autistes). Ninya est encore bien jeune, il faut lui laisser le temps de mûrir.

     

     

    Validation Ninya.

     


    30 commentaires
  •  

     

    Atelier novembre Barbezieux.

     

     

    Je vous parle souvent de nos interventions mensuelles effectuées à l’hôpital de Barbezieux à l’accueil de jour Alzheimer tous les 4 ou bien les visites que je fais avec Cadix et maintenant parfois H’Alhambra dans les chambres des 6 services de la maison de retraite et de l’unité long séjour.

    La psychomotricienne de cette structure nous a contactés pour que nous construisions ensemble un programme trimestriel basé sur un petit parcours de marche réalisé avec les chiens, du brossage, et sur un travail de la gestuelle. Le but de nos toutounes étant d’inciter le malade à sortir de son isolement, agir, bouger un peu.

    C’est surtout H’Alhambra qui a participé avec son maître. Nous avec Cadix ne sommes pas restées inactives, nous avons fait un ou deux parcours seulement, mais Cadix s’est faite caressée. Dans cet hôpital, elle est très connue, les gens se souviennent d’elle, depuis le temps qu’elle y intervient. (7 ans). Je rencontre les résidents en chambre très régulièrement, nous discutons souvent à 3, le résident, l’animatrice et moi. Nous voici ici lancés, pour un parcours chariot. Bon ! Ca a pas trop mal marché !

     

    Atelier novembre Barbezieux.

     

    Voici H’Alhambra en double laisse, remarquez comme elle est attentionnée. Elle a son bandana elle sait qu’elle travaille, qu’elle doit être attentive. 

     

    Atelier novembre Barbezieux.

    Atelier novembre Barbezieux.

    Atelier novembre Barbezieux. 

     

    Plus compliqué pour le patient : se baisser et passer sous la barre, pff… Avec H’Alhambra tout est facile…

     

    Atelier novembre Barbezieux.

     

    L’équipe des messieurs a flashé sur H’Alhambra, notre discrète Pestouille ! Il faut dire qu’elle a fait de beaux rapports de canards et de mouettes ! ça fait remonter les souvenirs de chasse ! 

     

    Atelier novembre Barbezieux.

     

     

    Atelier novembre Barbezieux.

     


    25 commentaires
  •  

     

    Ma Cadou, notre chère Cadou.

     

     

    Lors de notre dernière visite à l’hôpital de Nontron, Cadix était avec nous bien sûr, et comme je vous l’ai déjà écrit, elle est maintenant en pré-retraite, je dirais même que quelquefois, elle vient dire seulement bonjour aux résidents, et seul le binôme Pierre et H’Alhambra travaille, Cadou se repose pendant ce temps et moi, je me contente de parler aux participants et de prendre quelques photos.

    Lors de notre venue en septembre, Cadix n’avait pas envie d’être attachée, elle voulait être active, ce que nous avons fait, il ne fallait pas me le dire deux fois, j’adore travailler avec elle. Notre complicité depuis 7 ans que nous « pratiquons » ensemble est totale dans ce domaine.

    Alors elle a dit bonjour comme le fait ici notre douce H’Alhambra, ma gentille Pestouille.

     

    Ma Cadou, notre chère Cadou.

     

    Puis l’atelier a commencé, le seul but étant de faire participer les résidents en leur faisant travailler la mobilité et aussi en échangeant avec eux : souvent ils restent murés dans  leur silence, solitaires, fatigués et bien diminués par la maladie. Un sourire, un mot reste une victoire.

    Cadix était donc avec moi comme elle en avait manifesté le désir. Cette dame au début ne voulait pas la voir, je l’avais peut-être abordée trop tôt, pas comme il faut, (suis pas du métier moi, je n’en connais pas toutes les ficelles !) mais Brigitte, notre ergothérapeute est alors intervenue, cette dame a tendu la main et Cadou y a posé sa patte, le visage de cette pensionnaire s'est éclairé aussitôt.

     

    Ma Cadou, notre chère Cadou.

     

    Nous avons réalisé ensemble tous les exercices de l’atelier « gymnastique avec les chiens ».

     

    Ma Cadou, notre chère Cadou.

    Ma Cadou, notre chère Cadou.

     

    Je dirai que nous avons escamoté un peu le slalom, ce n’est pas une de nos spécialités : le voici effectué avec brio par Pierre et H’Alhambra.

     

    Ma Cadou, notre chère Cadou.

     

    Pour nous ça a été plus compliqué, avec ma jupe à froufrous et le manque de souplesse des deux réalisatrices ! Nous avons dû déclarer forfait pour cet exercice ce qui a eu l’avantage de déclencher les rires des résidents.

     

    Ma Cadou, notre chère Cadou.

     

    Nous ne reviendrons à l’hôpital de Nontron qu’en novembre maintenant. L’heure des vacances arrive, nous partons visiter l’Alsace en Octobre, où nous attend un vrai challenge pour Ninya et moi, j’espère que nous allons réussir, nous vous en parlerons plus tard. 

    Un dernier mot sur cette visite : Nous travaillons toujours avec deux ergos, Brigitte, et Solène notre « petite ergo Bretonne, fournisseuse de mouettes » qui part vers de nouvelles aventures. Nous voulions te dire Solène que Pierre et moi avons apprécié ce temps passé avec toi, nous te remercions de ta disponibilité avec nous, de ton professionnalisme, ta gentillesse, et ta bonne humeur. Nous te souhaitons « bon vent » et nous Brigitte, c’est avec grand plaisir que nous vous retrouverons en novembre pour une nouvelle année « d’ateliers ».

     

     

    Ma Cadou, notre chère Cadou.

     

     


    32 commentaires
  •  

     

     

    Viste Ehpad Villebois septembre.

     

     

    Entre deux courtes virées, nous avons fait une pause technique à la maison pour laver et repasser un peu de linge, et aussi nettoyer le Mayflower avant de repartir.

    Le temps de cette pause, j’en ai profité pour aller rendre visite aux pensionnaires de la Maison de Retraite située tout à côté de la maison.

    Dans cet établissement, cette visite d’une heure n’est pas une animation que nous faisons avec les chocos, il s’agit habituellement d’un passage en chambre que j’effectuais auparavant avec Cadix. C’est un laps de temps où le résident (choisi par Isabelle, notre référente) a le chien pour lui tout seul, et s’il le souhaite ou le peut, échange avec moi. Souvent, ce ne sont que des regards furtifs vers moi, et de grands sourires et des caresses au lab concerné. En général, ce sont des moments très forts, chargés d'émotion, il arrive que la personne visitée soit contente de me parler de ses animaux, mais parfois ça lui rappelle des souvenirs heureux ou douloureux, et alors les larmes coulent.

    Cadix supportait très bien, restait imperturbable, stoïque, et continuait à solliciter les caresses en poussant la main avec son nez. Pour H’Alhambra, quand il m’arrivait de la prendre, je sentais qu’elle ressentait et vivait mal cette souffrance, elle baillait, soufflait, s’agitait, donc j’écourtais la visite. De plus, H’Alhambra a l’habitude de travailler avec son maître, (son « Dieu » elle veut toujours être avec lui !).

    Mais là, Cadix n’intervenant plus qu’occasionnellement, c’est elle que j’essaie d’habituer à ces visites depuis quelques mois.

    Nous avons d’abord rencontré ce monsieur, à qui nous rendons visite lors de chacune de nos interventions.

     

    Viste Ehpad Villebois septembre.

     

    Nous avons fait une longue balade avec lui dans les couloirs de l’établissement. Nous l’avons accompagné à l’animation « atelier modelage et peinture » à laquelle il allait, et nous avons passé un moment à discuter avec les participants de cet atelier. Ils revenaient d’une sortie organisée dans un restaurant chinois, et ont essayé de me convaincre que c’était super ! J’avoue qu’ils ont été persuasifs mais je ne suis pas encore tout à fait décidée de m’y rendre, ayant connue une expérience peut concluante sur le sujet.

     

    Viste Ehpad Villebois septembre.

     

    Ensuite, nous sommes allées dans le salon de « l’unité protégée », nous nous sommes arrêtées voir une ou deux personnes, les autres résidents ne voulaient pas qu’H’Alhambra s’approche d’eux, ils avaient peur ou n’aimaient pas les gros chiens. J’ai fait bien attention de ne pas passer trop près d’eux, le but de nos interventions étant de faire plaisir et non de perturber.

     

    Viste Ehpad Villebois septembre.

     

    Nous avons terminé par une visite à une dame qui adore les animaux, mais qui n’aime pas sortir de sa chambre et communiquer. Là, avec H’Alhambra pas de souci, elle lui a fait plein de papouilles, Ha était ravie. Pour ma part, j’ai eu grand plaisir à écouter cette dame parler de ses chats. Je me suis dit que dans quelques années peut-être j’aurais la même verve quand je parlerai de mes toutounes.

     

    Viste Ehpad Villebois septembre.

     

    H’Alhambra s’habitue bien. Elle semble s’être aguerrie, de toute façon je suis vigilante et s’il le fallait j’écourterai la visite, comme je l’ai déjà fait. J’espère également que ces moments passés ensemble renforceront notre complicité et que comme avec Cadix, nous arriverons avec le temps, à nous comprendre d’un regard !

     

     

     

     

    Viste Ehpad Villebois septembre.


    20 commentaires
  •  

     

    Visite à  l’Enfant Soleil Juillet.

     

     

     

    Juste avant les vacances, nous sommes retournés avec la Chocolat’team voir les jeunes de l’Association l’Enfant Soleil.

    Il faisait très chaud ce jour-là, et ma Cadix n’a pas travaillé beaucoup. Elle souffre de la chaleur, elle était juste là, en soutien.

    Elle a pourtant commencé son travail dès en arrivant : cette jeune fille que nous voyons régulièrement voulait marcher avec Cadix en laisse. De bonne grâce, Cadou a fait un petit parcours, pendant que Pierre et H’Alhambra disaient bonjour.

     

    Visite à  l’Enfant Soleil Juillet.

     

    Et puis, notre mamie s’est assise tranquille et elle et moi avons regardé Pierre et H’Alhambra, faire des parcours d’agility avec les enfants, tous ont participé même ceux en fauteuil roulant. Notre Pestouille était en double laisse, Pierre n’intervenait que si nécessaire.

     

    Visite à  l’Enfant Soleil Juillet.

    Visite à  l’Enfant Soleil Juillet.

    Visite à  l’Enfant Soleil Juillet.

     

    Comme, nous étions en pleine coupe du monde de foot, nous avons donc sorti le ballon, et ce fut en bon entraînement pour Ha  et les jeunes.

     

    Visite à  l’Enfant Soleil Juillet.

     

    Ensuite, ce fut séance brossage et caresses pour Cadix. Elle aime bien !

     

    Visite à  l’Enfant Soleil Juillet.

     

    Pendant que Cadou se faisait toiletter, les enfants aptes à se déplacer, allaient cacher le canard, mais notre fameux limier, H’Alhambra l’a toujours trouvé et rapporté.

    Et voilà c’était notre dernière intervention avant les vacances d’août. Nous nous retrouverons j’espère, un de ces jours, une fois la rentrée faite.  A bientôt ! 

     

    Visite à  l’Enfant Soleil Juillet.

     


    28 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique