•  

     

    Citadelle de Bitche.

     

     

    Durant nos vacances de septembre, nous avons traversé la Moselle. Nous avons voulu faire le détour par la citadelle de Bitche. Nous avions vu que située sur un piton rocheux elle surplombait d’une part toute la ville et que tout en haut, on avait une très belle vue sur les sommets vosgiens.

    Nous sommes arrivés vers 18 h, il n’était plus possible de visiter les lieux, nous avons décidé d’en faire le tour. Ci-dessous vous trouverez sur une photo provenant du web, le monument vu d’avion, ainsi que le chemin de ronde emprunté.

     

    Citadelle de Bitche.

     

    Tout le long du parcours, des panneaux nous expliquent l’histoire de cette citadelle. Je la résumerai ainsi :

    La 1ère fortification des lieux date de 1680 lorsque Louis XIV demande à Vauban de transformer un ancien château du XIIème siècle. 17 années plus tard l’ensemble est détruit suite au traité de Ryswick qui contraint la France à rendre la Lorraine au duc Léopold 1er. Ensuite, en 1737 à la renonciation du duc François III à son duché de Lorraine  des travaux seront entrepris dirigés cette fois par Louis de Cormontaigne sous les ordres de Louis XV et dans le respect du tracé établi par Vauban. Le chantier durera jusqu’en 1754 et la citadelle ressemblera alors à celle que l’on connaît aujourd’hui.

    Ne présentant plus d’utilité militaire lors des deux guerres mondiales, elle subit des bombardements, elle sera abandonnée jusqu’en 1960. Puis l’Etat revend la fortification à la ville pour 20 000 Francs. Progressivement restaurée elle devient un site très visité et est classée monument historique en 1979.

    Voici quelques photos prises lors de cette balade.

     

    Citadelle de Bitche.

    Citadelle de Bitche.

    Citadelle de Bitche.

     

    On souffle un peu à mi-parcours tout en admirant le paysage, (n’est-ce pas messieurs ?)

     

    Citadelle de Bitche.

     

    Tout le terrain entourant la citadelle, est herbeux. Afin d’en assurer l’entretien, un troupeau de 50 à 60 moutons a été déployé sur toutes ces prairies, des clôtures électrique ont été installées. Notre copain avait emmené sa chienne, Noa, et nous, nous avions pris Ninya. A un moment, nous avons entendu un hurlement, c’était notre petite Tornade noire, qui avait mis son nez sur le grillage électrifié. Heureusement qu’elle était en longe, elle est partie comme une folle (la pauvre) ! son maître l’a bien examinée, elle n’avait rien si ce n’est ce choc subi. Elle qui est d’une nature craintive, a eu peur jusqu’au lendemain matin, la pauvre !!! 

     

    Citadelle de Bitche.

     

     

    Citadelle de Bitche.


    28 commentaires
  •  

     

    Meschers (3) Notre pêche.

     

     

    Si nos copains nous avaient convié à Meschers ce week-end d’octobre, c’était avant tout dans un but bien précis : la pêche aux huitres sauvages.

    Ce week-end-là, les coefficients de marée étaient forts sur le littoral Atlantique. Alors la mer se retire loin, découvre des rochers qui habituellement sont entourés d’eau, et le terrain de chasse s’agrandit !

    Les pêcheurs ici, attendent que la mer continue à  descendre tout le monde veut aller sur le second estran rocheux encore entouré d’eau.

     

    Meschers (3) Notre pêche.

     

    Pas de chance, ce monsieur a échappé son seau il a eu beau plongé, tout habillé le récipient a été emporté par le courant, il n’a pu le récupérer !

     

    Meschers (3) Notre pêche.

     

    Une fois, l’eau retirée, nous sommes passés sur ce second rocher, il y avait en plus des huîtres, des moules, mais trop petites pour être ramassées.

     

    Meschers (3) Notre pêche.

     

    Pierre en a trouvé des huitres ! Il s’installe, le seau va vite se remplir.

     

    Meschers (3) Notre pêche.

    Meschers (3) Notre pêche.

     

    Quoique…. Il y a eu aussi de la dégustation sur place.

     

    Meschers (3) Notre pêche.

     

    Nous sommes restés très vigilants et il le faut, nous avions regardé les horaires des marées pour ne pas nous laisser surprendre, le sol étant plat, la mer remonte très vite.

    Après une matinée de travail, ensuite, il y aura dégustation, mais pour ça auparavant « Au boulot » faut les ouvrir !

     

     

    Meschers (3) Notre pêche.


    31 commentaires
  •  

     

    Meschers (2) Les carrelets

     

     

    Durant notre week-end à Meschers, nous avons fait plusieurs promenades le long de la côte. Nous avons vu de beaux carrelets, nous connaissions mais nous ne nous étions jamais attardés sur ces cabanes en bois indissociables des paysages de Charente-Maritime. Elles sont construites sur pilots et reliées à la terre par un long ponton.

     

    Meschers (2) Les carrelets

    Meschers (2) Les carrelets

     

    J’ai appris que sur le littoral du département, on dénombre un peu plus de 400 carrelets officiellement inscrits au patrimoine de la Charente-Maritime depuis 2018. Ils appartiennent au domaine public maritime et c’est l’Etat qui choisit leur attribution en délivrant des autorisations d’exploitation aux propriétaires, renouvelables tous les 5 ans. Certaines se transmettent de générations en générations.

    Cette appellation carrelet désigne le filet carré qui sert à pêcher. Du haut de la cabane on le descend à l’eau, puis on le remonte par système de treuil qui relève le filet submergé horizontalement à l’aide d’une poulie ou d’un cordage. Cette technique de pêche consiste à mettre un appât au milieu du filet et à le faire bouger régulièrement afin d’attirer les poissons, les crabes, et les coquillages.

     

    Meschers (2) Les carrelets

    Meschers (2) Les carrelets

     

     

     

    Meschers (2) Les carrelets

     

     


    28 commentaires
  •  

     

    Week-end Meschers. (1)

     

     

    Vu le temps superbe annoncé ce week-end, le Mayflower a repris du service. Nous sommes partis sur la côte à Meschers.

    Ninya ne connaissait pas trop la mer, le sable, les grandes étendues de plage. Comme tôt le matin, il n’y avait pas grand monde. Elle a apprécié et s’est éclatée.

     

    Week-end Meschers. (1)

    Week-end Meschers. (1)

    Week-end Meschers. (1)

     

    Cadix elle, ne pouvait pas être lâchée, elle n’entend plus et…… n’en fait qu’à sa tête. Si elle a envie de partir, elle y va, ne s’occupe de rien…. Et elle trottine plus vite que moi. Pour éviter tout risque, elle était en longe mais a pu faire sa thalasso tranquille, et elle a apprécié !

     

    Week-end Meschers. (1)

     

    Nous aimons beaucoup flâner le long des ports, alors, en fin d’après-midi, nous y sommes allés faire une balade, juste pour regarder les bateaux, jeter un coup d’œil aux boutiques de souvenirs.

     

    Week-end Meschers. (1)

    Week-end Meschers. (1)

    Week-end Meschers. (1) 

     

    Hé Pierre, y’a un souci là ?  Week-end Meschers. (1)

     

    Week-end Meschers. (1)

     

    Non, c’est juste que les copains étaient entrés eux dans une boutique, Pierre gardait Loona, grande copine de Ninya, elles jouent ensemble souvent.

    Très présents au port, les colverts sont venus nous faire leur « danse des canards »

     

    Week-end Meschers. (1)


    26 commentaires
  •  

     

    Entraînement St Cyr Octobre.

     

     

    Nous avons repris nos entraînements « rapports » avec notre coach Damien en octobre. Nous avons donc retrouvé avec grand plaisir les copains.

    Mardi matin, Pierre et Ninya attendaient Damien au lieu de rencontre habituel.

     

    Entraînement St Cyr Octobre.

     

    Allez, c’est parti ! tout le monde est bien concentré et écoute l’exercice à réaliser.

     

    Entraînement St Cyr Octobre.

    Entraînement St Cyr Octobre.

     

    La Tornade Noire s’est éclatée ! Elle adore ce genre d’exercice sur dummies. Elle est à fond, travaille bien. Son maître est content.

     

    Entraînement St Cyr Octobre.

    Entraînement St Cyr Octobre. 

     

    Toute la matinée, elle répondra « présente » avec toujours autant de fougue.

     

    Entraînement St Cyr Octobre.

    Entraînement St Cyr Octobre.

    Entraînement St Cyr Octobre.

     

    Vers 13h30, nous nous sommes arrêtés, les chiens sont allés se reposer. Ce jour-là, nous nous étions chargés du repas (espagnol) de midi. Tout a commencé par des tapas diverses (olives – tortilla – poulpes et moules en sauces), le tout arrosé d’une sangria préparée la veille.

     

    Entraînement St Cyr Octobre.

     

    Puis, les hommes se sont affairés sous une tente de fortune, à rajouter le riz cuit à la viande, aux poissons et crustacés pour que tout se réchauffe ensemble dans le plat à paella.

     

    Entraînement St Cyr Octobre.

     

    Et enfin, elle est arrivée cette paella, et elle était bien bonne !

     

    Entraînement St Cyr Octobre.

     

     

    Entraînement St Cyr Octobre.

     


    28 commentaires