•  

    En ce mois de juin, la vie reprend.

     

    Nous reprenons très doucement une vie quasi-normale. Nous sortons prudemment, respectons les gestes barrières, mais nous recommençons à nous balader un peu en ville, et à entraîner régulièrement Ninya. Pour le moment, nous nous sommes inscrits à un working-test en juillet, et l’activité cavage en concours, pourrait redémarrer sous peu. Le Mayflower qui a juste fait une sortie d’une journée en mai repartira bientôt, s’il n’y a pas de récidive du virus. 

    Dimanche, nous sommes partis entraîner Ninya. Cadix a regardé les préparatifs mais est restée tranquillement à la maison avec H’Alhambra. Elle était bien ce jour-là, la semaine dernière, elle avait des soucis de rhumatismes, je l’ai soignée, et depuis elle va mieux. 

     

    En ce mois de juin, la vie reprend.

     

    Le rituel quand on descend de voiture, c’est la balle, Ninya l’attend, on lui lance, elle la rapporte ou joue seule avec.

     

    En ce mois de juin, la vie reprend.

    En ce mois de juin, la vie reprend.

     

    Les choses sérieuses commencent. Son maître la fait marcher au pied, elle oublie sa balle et se met dans le travail.

     

    En ce mois de juin, la vie reprend.

     

    Là, elle est attentive, elle a vu Pierre se positionner, il a décidé sur ce training, de lui faire travailler les directions. Il l’a donc mis en position assise face à lui, et va l’envoyer chercher plusieurs apportables déposés sur le terrain. Il veut qu’elle lui rapporte celui qu’il lui désigne. Pour cela, il s’aide d’une casquette blanche, s’il l’a dans sa main droite, la chienne est habituée et partira à droite, si l’a dans la main gauche, elle sait qu’elle doit partir à gauche. Ca nous le travaillons très souvent, en principe c’est acquis, et si la chienne malgré tout s’égare, son maître la guide au sifflet pour la faire revenir dans la bonne direction, ou bien pour lui indiquer qu’elle est tout près.

     

    En ce mois de juin, la vie reprend.

    En ce mois de juin, la vie reprend.

    En ce mois de juin, la vie reprend.

    En ce mois de juin, la vie reprend.

    En ce mois de juin, la vie reprend. 

     

     Au bout de 30 minutes, rien à redire, nous avons arrêté. Il nous arrive parfois, que la miss n’a pas envie, n’en fait qu’à sa tête, on le voit de suite, et bien là, nous arrêtons : nous savons que ce n’est pas le jour par expérience, nous n’insistons pas et repartons, en nous disant : ne nous énervons pas, tout sera mieux demain…. Mais, c’est rare, notre Tornade Noire, est généralement une élève appliquée.

     

    En ce mois de juin, la vie reprend.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    33 commentaires
  •  

     

    Promenade du 2 mai.

     

     

    Coucou ! c’est Ninya à l’ordi. Nous sommes toujours confinés, nous faisons donc des petites balades tout autour de la maison, mais moi, ça me va pas…. Je déprime, je m’ennuie.

    De plus, à mon circuit à moi de balades, qui sera un jour une zone artisanale, les prés, les bords de rues ne sont pas fauchés, il y a maintenant plein de grandes herbes. Et bien sûr, pour tout arranger, samedi, à la promenade, j’ai commencé à éternuer, ça passait pas, les maîtres ont décidé que je devais aller consulter. Pas triste, chez les vétos en ce moment, faut un rendez-vous, et tout le monde attend à la porte. Quand on passe, nous les 4 pattes, nous suivons le véto dans le cabinet, sans les maîtres qui attendent dehors. Je le sais, parce que j’vous ai pas dit, mais j’y étais il y a une quinzaine de jours, je m’étais ouvert un coussinet, oui, j’cumule…

    Bon, c’était pas un épillet, mais j’ai dû être piquée par un insecte en fouinant ! Ce que je sais, c’est qu’il paraît que j’ai été super sage, quand la véto m’a passé des trucs dans les naseaux, ça doit faire comme vous, quand on vous teste pour le Covid 19. Ensuite, j’ai eu une piqûre qui m’a bien soulagée !

    Aujourd’hui, j’étais en forme, et fallait me sortir. Avec toutes ces herbes folles, nous avons changé d’endroit. Nous voici, à 1 km de la maison, dans les chemins de randonnée de la commune, plutôt vides en ce moment.

    Pas mal le coin, mais qu’est-ce qu’ils sortent du coffre ? J’y crois pas ! Mes apportables, on va bosser, chouette !

     

    Promenade du 2 mai.

     

    Ils m’ont fait chercher à grande distance, et à l’aveugle : je devais trouver le dummy en suivant les ordres de mon maître pour aller dans la bonne direction Bon ça a pas mal marché !

     

    Promenade du 2 mai.

    Promenade du 2 mai.

     

    Après, on m’a demandé d’aller récupérer un des dummies, il y en avait deux, et je devais ramener le 1er ou le second, selon le commandement. Je commence maintenant à ne plus me focaliser sur le 1er, et surtout je prends le temps d’écouter les ordres.

     

    Promenade du 2 mai.

    Promenade du 2 mai.

     

    Voilà, ce court training a duré une vingtaine de minutes, et puis après….. On a joué ! Là, j’excelle avec les balles ! Je me suis bien éclatée 10 minutes, et il était temps hélas de rentrer au bercail.

     

    Promenade du 2 mai.

     

     

    Promenade du 2 mai.


    36 commentaires
  •  

     

    Sortie du 26 avril.

     

     

    Hier après-midi, munis de notre attestation de sortie, nous sommes partis changer les idées à notre Ninya. Nous sommes allés dans le grand champ pas loin de notre domicile, nous avions pris des apportables.

    Le temps que notre mistouflette se promenait dans le champ avec son maître, j’ai caché à divers endroits dans les herbes assez hautes maintenant, plusieurs dummies.

     

    Sortie du 26 avril.

     

    Pierre qui connaissait les cachettes, l’a envoyée dans les zones concernées pour qu’elle recherche et surtout rapporte.

     

    Sortie du 26 avril. 

     

    C’était pour elle, un grand bonheur de bouger un peu ! et de trouver.

     

    Sortie du 26 avril.

    Sortie du 26 avril.

    Sortie du 26 avril.

     

    Après une petite demi-heure de travail, notre Tornade désaltérée, ravie, a pris un peu de repos au soleil dans l’herbe avant de retrouver à la maison nos deux chocolats en pleine sieste.

     

    Sortie du 26 avril.

     

     

     

     


    29 commentaires
  •  

    Working-test de la Pomarède.

     

     

    Finis les concours de cavage, et la recherche de truffe, nous reprendrons la compétition en mai. En attendant, avec la Tornade, nous avons pris l’habitude de faire quelques working-tests.

    Je vous rappelle en quelques mots en quoi consiste ces concours. Ils sont nés en Angleterre sans utilisation de gibier. Ils se composent de 5 exercices en moyenne simulant chacun une situation de chasse. Ce sont des apportables qui remplacent le gibier envoyés avec un lanceur, ou lancés à la main mais accompagnés d’un coup de pistolet à blanc. L’objectif est de tester les qualités du retriever. Ils sont notés chacun selon les critères suivants : calme et sagesse au poste, marche parfaite au pied du conducteur, qualité de marking (repérer la tombée de l’apportable lancé), qualité de mémorisation de plusieurs points de chute, initiative tout en restant parfaitement à l’écoute de son maître, rapidité et style.

    Ninya est très à l’aise dans ce genre d’épreuve, et son maître qui n’aime pas la chasse, aussi. Ces journées nous permettent de rencontrer d’autres passionnés, ça a un côté ludique, il n’y a pas trop d’enjeu car ces épreuves ne font pas l’objet de récompenses officielles comme celles attribuées lors des field-trials (sur gibier).

    Cette année, nous n’en ferons pas beaucoup, La Pomarède était avant le Coronavirus, tous les autres sont annulés.

    Nous avions en fait deux concours : un le samedi et un le dimanche. Les juges étaient Mrs Recchia et Samson.

    Voici Ninya en situation sur deux ateliers. Je n’ai pas beaucoup de photos, pas facile de se rendre sur le lieu précis sans gêner.

    Ici, c’est une épreuve à l’eau, le juge, M Samson, explique à Pierre, qu’un dummy a été posé au bord de l’eau à l’aveugle, et un second va être lancé accompagné d’un coup de feu sur l’autre rive. M Samson veut que Pierre dirige Ninya sur le dummy au bord de l’eau, qu’elle lui ramène, et ensuite, il doit lui faire traverser l’eau, monter sur l’autre berge et récupérer celui qu’elle a vu tomber.

     

    Working-test de la Pomarède.

    Working-test de la Pomarède.

    Working-test de la Pomarède.

    Working-test de la Pomarède.

     

    Autre épreuve pour laquelle j’ai des photos, jugée cette fois par M Recchia. Dans une portion de bois indiquée par le juge, il a été déposé deux dummies à l’aveugle avant que l’équipe arrive. Le maître doit se débrouiller à diriger pour que le chien trouve les deux apportables en moins de 5 minutes.

     

    Working-test de la Pomarède.

    Working-test de la Pomarède.

    Working-test de la Pomarède.

    Working-test de la Pomarède.

     

    Ninya cette année a changé de catégorie. En 2019, elle était avec les débutants, maintenant c’est nettement plus difficile, elle est chez les novices. Mais, nous sommes très contents. Le samedi, elle a terminé 1ère avec une moyenne de 19/20 sur les 5 ateliers.

     

    Working-test de la Pomarède.

     

    Le second jour, les exercices étaient plus difficiles, et convenaient peut-être mieux à des chiens plus aguerris. Ninya a fini 4ème avec une moyenne fort honorable de 16.6/20 sur les 5 ateliers.

     

    Working-test de la Pomarède.

     

    Bravo à l’équipe !

     

    Working-test de la Pomarède.


    35 commentaires
  •  

    Entraînement Tarn.

     

     

    Nous sommes de retour d’une petite semaine de congés qui nous a fait beaucoup de bien en cette période difficile et très tristounette.

    Nous sommes allés dans un 1er temps chez nos amis juste avant le working-test de la Pomarède. Nous en avons profité pour faire un entraînement ensemble.

    Ninya y a retrouvé sa sœur la belle Nina, et Moz, son frère de la portée précédente, avec les mêmes parents Notre Tornade ressemble beaucoup au niveau caractère à son frère.

     

    Entraînement Tarn.

     

    Nous avons passé une belle matinée de travail, tous ensemble. Malheureusement, le beau temps n’était pas de la partie.

    Voici Ninya attendant les ordres de son maître, mais déjà en effervescence intérieure !

     

    Entraînement Tarn.

     

    Et non, p’tite miss, c’est ta sœur qui a été envoyée sur l’apportable. C’est elle qui fait le job.

     

    Entraînement Tarn.

     

    Et la voilà, notre Tornade, avec toujours les oreilles en vadrouille.

     

    Entraînement Tarn.

     

    Pierre est très vigilant : il ralentit un maximum car il veut contrôler que la remise de l’apportable soit faite correctement.

     

    Entraînement Tarn.

      

    Entraînement Tarn.

     

     

    Bon boulot ma team favorite !

     

     

    Entraînement Tarn.


    27 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique