•  

     

    Reprise de vie normale pour Ninya.

     

    L’entorse de notre petite miss nous semble terminée : elle ne boite plus, (ouf !!! pas évident de garder une tornade sans trop bouger, je dirais même : mission impossible !) Avec les anti-inflammatoires elle ne devait pas trop souffrir et elle ne pensait qu’à une chose, courir et s’amuser..

    Maintenant, le traitement est fini, nous avons relâché la surveillance, la tornade noire va dans le jardin avec les chocos, joue  en leur compagnie (souvent à la bagarre pour rire) donc sans délicatesse aucune.  Elle ne reprendra cependant les entraînements retrievers (exercices de rapport à terre et à l’eau) que dans une quinzaine de jours.

    Hier, nous sommes donc allés au club canin où Pierre avec elle a repris les cours normaux. 

    Tout d’abord à 14 h30, Ninya a participé au cours des « grands ». Elle peaufine sa marche en laisse, sa sociabilisation, revoit les positions : assis – couché – debout – le stop. 

     

    Reprise de vie normale pour Ninya.

    Reprise de vie normale pour Ninya.

    Reprise de vie normale pour Ninya.

     

     Elle qui est très vive doit apprendre la patience également, regarder les autres travailler en restant tranquille, c’est pas son point fort !!!

     

    Reprise de vie normale pour Ninya.

    Reprise de vie normale pour Ninya.

     

    Le cours terminé, elle s’est reposée un peu le temps que notre monitrice fasse découvrir la truffe à un jeune chien.

     

    Reprise de vie normale pour Ninya.

     

    Puis, ce fut à son tour d’aller travailler dans un carré de cavage. Au prochain concours, elle va s’essayer pour de vrai ! Hier elle était très impatiente, et un peu brouillon dans sa quête de truffes.

     

    Reprise de vie normale pour Ninya.

    Reprise de vie normale pour Ninya.

     


    25 commentaires
  •  

     

    Moi, Ninya avec les « grands ».

     

     

    Coucou les amis ! J’suis la p’tite dernière, vous me retrouverez de temps en temps, comme mes frangines, quand je chiperai le clavier à ma maîtresse, mais peut-être pas souvent, car moi, je suis très affairée, jardinage, (je décore à ma façon, et surtout j’aère la terre et les racines de fleurs, pff, ils ont rien compris les deux pattes !) ébénisterie à l’occasion, j’aime pas les meubles lisses (je donne des petits coups de dents si j’ai le temps et que personne ne me voit, les maîtres ça les fait pas rigoler, sont assez rigides z’ aiment pas la fantaisie, eux) et puis faut que je « réveille » les deux chocos . Cadix, elle rigole bien avec moi, H’Alhambra juste un peu, pas souvent.

    Là, j’suis en congé de maladie, pour cause de mauvaise réception lors d’activité sportive (je courais à fond, j’ai voulu sauter un fossé, me suis loupée et fait bien mal !!). La véto m’a dit d’arrêter quelques jours, j’sais pas faire moi……

    Tout ça pour vous dire, que j’suis plus un bébé, j’ai quitté l’école des chiots.  Ma maîtresse a laissé la place à mon maître, et tous les deux nous avons intégré le cours d’éduc.

    Me voilà en marche au pied, quand je bosse, moi je suis très attentive et je veux toujours travailler. Pas mal non !

     

    Moi, Ninya avec les « grands ».

     

    Je connais aussi la position « assise. Mon maître me dit que j'suis super, il est content.

     

    Moi, Ninya avec les « grands ».

     

    Et la position « couchée ».

     

    Moi, Ninya avec les « grands ».

     

    Ainsi que le rappel.

     

    Moi, Ninya avec les « grands ».

     

    Tout ça (et plein d’autres petits tours) je sais car j’apprends avec ma maîtresse et mon maître le matin à la maison. J’adore, on s’amuse bien !

    Mais là, sur ce coup, j’ai un peu eu peur. Regardez, le personnage qui se dirige vers moi.

     

    Moi, Ninya avec les « grands ».

    Moi, Ninya avec les « grands ».

     

    Je sens , il me semble que je reconnais l’odeur. 

     

    Moi, Ninya avec les « grands ».

     

    Mais, c’est Nicole, notre Présidente et ma monitrice de cavage, ah tu m’as bien eue toi !!!

     

    Moi, Ninya avec les « grands ».

     

     

     

     

     


    27 commentaires
  •  

     

    Week-end dans le Maine et Loire : H’Alhambra  (2)

     

     

    Le cours des bébés terminé, ce fut celui des chiens confirmés. Une jolie golden Happy accompagnait H’Alhambra.

    Les deux ont commencer à travailler sur des rapports de dummies, rapport simple tout d’abord un seul apportable en ligne droite au milieu des allées de poiriers.

     

    Week-end dans le Maine et Loire : H’Alhambra  (2)

    Week-end dans le Maine et Loire : H’Alhambra  (2)

     

    Ensuite, nous avons Sophie et moi, lancé deux apportables à 90°. Les chiennes les voyaient tomber et devaient se diriger sur le dummy demandé par leur maître, à savoir le 1er lancé, et non partir sur le second. Les "miss" étant expérimentées, elles ont fait exactement ce qu’on leur demandait.

    Ensuite, comme les petits, elles ont fait les exercices dans les grandes herbes, là encore, travail parfait pour tout le monde.

     

    Week-end dans le Maine et Loire : H’Alhambra  (2)

    Week-end dans le Maine et Loire : H’Alhambra  (2)

     

    Les petits n’ont pas eu droit à la recherche dans les ronces, Happy et H’Alhambra ont dû y pénétrer, leurs apportables y étaient bien enfoncés. Ca ne leur a pas posé de souci ! 

     

    Week-end dans le Maine et Loire : H’Alhambra  (2)

    Week-end dans le Maine et Loire : H’Alhambra  (2)

     

    Les deux, avec grand plaisir, ont eu des rapports à l’eau, ça elles aiment ! Happy y avait déjà goûté c’est elle qui était allée récupérer l'apportable de Ninya.

     

    Week-end dans le Maine et Loire : H’Alhambra  (2)

     

    Une fois la séance terminée, nous avons rejoint le camping-car, bien gardé par Cadix qui régulièrement, en notre absence prend possession du siège du conducteur et surveille !

     

     

    Week-end dans le Maine et Loire : H’Alhambra  (2)


    29 commentaires
  •  

    Week-end  dans le Maine et Loire : Ninya (1)

     

     

    Notre club de race prévoit parfois pour ses membres intéressés par le travail, des séances d’entraînement. Ce samedi, nous étions donc partis pour Bourgneuf en Mauges, retrouver Sophie notre coach.

    Nous voulions surtout que Ninya découvre tout en douceur ce qu’on allait lui demander par la suite, et surtout qu’elle rencontre d’autres chiots. Nous l’avions inscrite en « bébé » juste pour la découverte, et bien sûr H’Alhambra était dans le cours des « grands ». Nous la verrons évoluer dans le prochain article.

    Ninya avait un autre chiot avec elle, un petit lab noir de 4 mois, Nestor. Ils ont tellement fait la fête tous les deux pendant leur « récré » que je n’ai pas pu prendre de photos correctes tant ils remuaient !

    Redevenons sérieux !

    Premier exercice pour la petite : 30 secondes de "pas bougé". Bon ça démarre bien n’est-ce pas !

     

    Week-end  dans le Maine et Loire : Ninya (1)

     

    Mais dur dur de tenir quand on sait que le copain Nestor n’est pas loin, et que lui aussi ne pense qu’à rigoler !

    Ensuite Ninya a travaillé en ligne droite, à découvert, puis dans les grandes herbes, pas de soucis particuliers.

     

    Week-end  dans le Maine et Loire : Ninya (1)

    Week-end  dans le Maine et Loire : Ninya (1)

     

    Aucun problème pour elle non plus quand c’est le copain qui travaille. Elle patiente sagement (mais n’en perd pas une miette !).

     

    Week-end  dans le Maine et Loire : Ninya (1)

     

    Nous avons terminé la séance par des exercices à l’étang.  Chez nous, avec les pluies abondantes que nous avons eues, même si la Charente n’est plus en crue, il y a encore trop de courant pour mettre notre mistouflette.

    Elle a regardé l’apportable jeté à l’eau, a mis les pattes, et puis, non, elle ne s’est pas aventurée, et a regardé tristement le dummy s’éloigner.

     

    Week-end  dans le Maine et Loire : Ninya (1)

     

    Heureusement, une copine plus expérimentée est partie le récupérer !

     

    Week-end  dans le Maine et Loire : Ninya (1)

     

    1h d’entraînement et de concentration c’est suffisant! Il est temps de laisser la place aux grands.

     

     

     

    Week-end  dans le Maine et Loire : Ninya (1)


    30 commentaires
  •  

     

    Education Ninya mois de février.

     

     

     

    Nous venons de débuter tout doucement l’entrainement de Ninya aux examens du Retriever Club, les Tan et sélectifs.

    Nous avons commencé  le travail « à terre, » nous n’avons pas d’étangs près de notre domicile et avec ce temps exécrable, les bords de la Charente où nous avions l’habitude d’entraîner d’H’Alhambra,  sont gorgés d’eau ou inondés et plus dangereux encore, le courant est trop fort, donc nous verrons cette partie « travail à l’ eau » plus tard.

    Une fois par semaine, pendant la sieste de notre retraitée, qui n’a, je vous assure aucune envie de venir, nous partons Pierre et moi avec H’Alhambra et Ninya. Nous essayons d’instaurer entre elles deux une complicité qui n’existe pas vraiment, Pierre s’occupe pour cette partie « chasse » de Ninya et moi d’H’Alhambra (beaucoup plus calée que moi dans ce domaine) et qui a obtenu elle, il y a 5 ans ses examens. Durant cet entraînement, nous leur demandons de nous rapporter des dummies que nous lançons pour qu’elles les voient tomber ou alors nous les cachons, et elles doivent les trouver. C’est avant tout, la fonction première du retriever .

     

    Education Ninya mois de février.

     

    Nous n’oublions pas que Ninya est encore un bébé, nous lui envoyons de petits apportables pas trop lourds, et elle apprécie notre petite miss ! C’est une lignée chasse, ses parents sont de grands champions dans cette discipline, Elle ne laisserait pas sa place !! Elle est toujours en demande.

     

    Education Ninya mois de février.

     

    Pour l’occasion, nous avions un gibier mort, que j’étais allée poser dans le bois, les deux étaient ravies de le trouver et de nous le ramener. 

     

    pporter.Education Ninya mois de février.

    Education Ninya mois de février.

    Education Ninya mois de février.

     

    Après un quart d’heure de travail où chacune a rapporté  à tour de rôle dummies  et gibier, nous avons terminé par un exercice de « pas bougé » . Lors des divers examens du club de race, les juges vérifient la sagesse au poste : les chiens sont en battues et ne doivent partir chercher que sur ordre de leur maître. Pour l’instant, on débute à 30 secondes pour la tornade, et c’est bien suffisant ! 

     

    Education Ninya mois de février.

     

     


    30 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique