•  

     

    Promenade dominicale Villeboisienne.

     

     

    Ce dimanche, la forme n’était pas tout à fait revenue à la maison. Si j’ai tout à fait récupéré de ce méchant virus, Pierre, lui continue à tousser quand l’air est vif, et nous sommes toujours en mode ralenti. Nous pensons reprendre cependant nos animations dès mardi.

    Hier donc, pas de longue balade avec les filles, nous avons pris le monospace et sommes partis sur les hauteurs de Villebois. Nous les avons lâchées dans un grand terrain, pas très joli, il s’agit d’une future zone artisanale en préparation dans notre commune. Pour elle ça convient tout à fait pour le moment. C’est un grand pré herbeux, tondu, elles peuvent courir, jouer à la balle, et éventuellement pour Cadix, pratiquer cette chasse aux mulots qu’elle aime tant.

    Voici Ninya en action :

     

    Promenade dominicale Villeboisienne.

    Promenade dominicale Villeboisienne.

    Promenade dominicale Villeboisienne.

    Promenade dominicale Villeboisienne.

     

    Et puis, on travaille  à l'occasion : un peu de marche en laisse ici, mais elle ne rechigne pas, elle est toujours prête.

     

    Promenade dominicale Villeboisienne.

     

    Et voici H’Alhambra.

     

    Promenade dominicale Villeboisienne.

     

    Elle, elle joue aussi un peu, mais surtout elle ne quitte jamais beaucoup son maître.

     

    Promenade dominicale Villeboisienne.

     

    Et enfin, notre belle Cadix, est bien présente, Chef de notre petite meute et toujours joyeuse !

     

    Promenade dominicale Villeboisienne.

     

    Au bout de 20 minutes, tout le monde s’est bien détendu, nous retournons  au monospace . Qu’attend Ninya à votre avis, couchée si sagement ?

     

    Promenade dominicale Villeboisienne.

     

    Juste boire ! Mais pas dans une gamelle comme les chocolats, à la bouteille (la sienne, je précise !) ! Elle aime bien !

     

    Promenade dominicale Villeboisienne.

     

    Allez une dernière photo de la chocoblack’team et nous rentrons à la maison.

     

    Promenade dominicale Villeboisienne.


    18 commentaires
  •  

    Eglise de St Michel d’Entraygues.(1)

     

     

     

    Ce dimanche, nous avons fait notre promenade  tout à côté d’Angoulême. Nous nous sommes arrêtés visiter cette église devant laquelle nous passons souvent et qui interpelle par sa forme octogonale.

    Elle fut édifiée à l’origine en 1137, mais dévastée ensuite par la guerre de 100 ans et les guerres de religion. Au 17ème siècle, des travaux sont entrepris : une vaste charpente et un campanile sont construits. Elle fut classée au titre des monuments historiques en 1840, parmi les premières de Charente. Un de nos célèbres architectes, Paul Abadie, participa à sa restauration.

     

    Eglise de St Michel d’Entraygues.(1)

     

    Nous en avons fait le tour avec notre « meute ». Nous avons aimé toutes les sculptures, et particulièrement sur le tympan, celle de St Michel terrassant le dragon.

     

    Eglise de St Michel d’Entraygues.(1)

    Eglise de St Michel d’Entraygues.(1)

     

    Nous sommes allés également voir ce clocher, à part. Une documentation détaillée de l’édifice précise que le monument à l’origine n’en possédait pas. Puis il a été édifié un clocher de forme octogonale, à côté. Enfin en 1898, le clocher carré actuel a été reconstruit. Il possède deux cloches.

     

    Eglise de St Michel d’Entraygues.(1)

     

    Pour vous les filles, la balade s’arrête ici, petit tour dans le square, puis vous regagnerez le monospace, nous, nous rentrerons à l’intérieur et vous proposerons de le découvrir avec nous dans le prochain article.

     

     

    Eglise de St Michel d’Entraygues.(1)


    29 commentaires
  •  

     

    Mauléon et ses remparts.

     

    Aujourd’hui c’est un peu de tourisme que je vous propose. En passant par les Deux Sèvres, nous nous sommes arrêtés quelques instants à Mauléon. Nous avions vu que cette commune avait le label « petite cité de caractère » comme notre Villebois.

    La ville est bâtie sur un éperon rocheux dominant la vallée de L’Ouin. Cité médiévale, elle conserve encore les traces de ses anciennes fortifications.

    Nous entrons par la porte principale, jolie n’est-ce pas ?

     

    Mauléon et ses remparts.

     

    Et c’est parti pour un tour des remparts ! On domine les toits de la ville. Face à nous, se dresse le mont Gaillard, lieu d’une célèbre bataille durant les guerres de Vendée. Mauléon fut longtemps disputée entre Blancs et Bleus. Pour ne pas oublier cette période une croix et une petite statue ont été érigées. (photos du web, prises par un temps plus clément !)

     

    Mauléon et ses remparts.

    Mauléon et ses remparts.

      

    De l’autre côté on surplombe les deux flèches de l’église de la Trinité et les toits de l’abbaye.

     

    Mauléon et ses remparts.

     

     

     Et puis sur l’autre face, c’est un paysage plus champêtre qui s’offre à nos yeux, cours d’eau, et jolis moutons.

     

    Mauléon et ses remparts.

     

    Il n’y a plus de château à l’intérieur de cette enceinte. Il subsiste juste à la place de l’ancien donjon ce bâtiment appelé « palais » par la population puisque c’était autrefois le Palais de Justice et de Baillage. Il fut érigé vers 1740 par le Duc de Chatillon, seigneur des lieux.

     

    Mauléon et ses remparts.

     

    Au 18ème siècle, l’histoire du cuir commence sur le territoire. En parallèle de plusieurs tanneries créées, de nombreuses entreprises vont se développer. Ainsi durant les 19ème et 20ème siècles il y aura dans cette région de l’ouest de la France, un véritable pôle industriel autour du cuir et de la fabrication de chaussures soit 2 tanneries, 6 usines de chaussures, 3 fabriques de gants et 2 magasins de vêtements de cuir. De nos jours il ne reste à Mauléon que les cuirs Guignard pour perpétuer cette tradition.

     Le tour des remparts terminé, nous reprenons le chemin de la Charente sous la pluie.

     

    Mauléon et ses remparts.

     

     


    25 commentaires
  •  

     

    Chiens heureux en balade !!

     

     

     

    Aujourd’hui, les filles avaient leur copain Dusty à la maison.  La Chocolat’team était contente de le retrouver, ça faisait quelque temps qu’ils ne s’étaient pas rencontrés. Ninya a fait sa connaissance. Au début, notre petite miss avait un peu peur de ce « poilu » mais au bout d’une petite heure, elle n’était plus du tout intimidée par le gentil Tity.

    Nous sommes partis en promenade sur le plateau d’Argentine. Tous les chiens sont à l’écoute d’Aurélie !

     

    Chiens heureux en balade !!

     

    Puis, tous sont intéressés par la balle que Pierre va lancer inlassablement. Dusty, H’Alhambra, Ninya la rattrapent au vol à tour de rôle.

     

    Chiens heureux en balade !!

    Chiens heureux en balade !!

    Chiens heureux en balade !!

     

    Notre mamie Cadix a vite compris, ses exercices ne sont plus de son âge, elle préfère traîner, regarder à droite, à gauche, s’occuper de ses mulots.

     

    Chiens heureux en balade !!

     

    Mais le temps passe vite, il nous faut donc  penser au retour. Avant de nous séparer nous concentrons les troupes avant d'immortaliser ce bon moment passé ensemble.

     

    Chiens heureux en balade !!

     

     

    Chiens heureux en balade !!


    29 commentaires
  •  

    Lavoirs de Vieux Mareuil.

     

    Nous venons de passer une quinzaine sous une pluie incessante, avec du vent, du brouillard, tout pour plaire ! C’est encore plus problématique lorsqu’on possède 3 toutounes qui tiennent à leur promenade, matin et soir, et qui ont besoin pour leur équilibre, de se dégourdir les pattes régulièrement.

    Vous voyez, ce dimanche là, Pierre est bien dépité, au bout de 10 minutes on est tous les deux trempés, le sol est boueux.

     

    Lavoirs de Vieux Mareuil.

     

    Alors, me vient une idée de génie. J’avais vu qu’à une trentaine de kilomètres de chez nous en Dordogne, le village de Vieux Mareuil possédait deux lavoirs dont un lavoir fontaine. Nous embarquons tout le monde dans le monospace et nous voilà partis. Les filles adorent la voiture ! 

    Sauf qu’à Vieux Mareuil, la rivière « La Belle » était sortie de son lit, et au lieu de couler tranquille dans son lit de verdure, elle était tumultueuse, en colère, et emportait tout sur son passage.

     

    Lavoirs de Vieux Mareuil.

    Lavoirs de Vieux Mareuil.

     

    Nous avons découvert le 1er lavoir, tout simple mais entretenu. Je ne me suis pas trop aventurée car le sol était rendu glissant avec toute cette eau ! Les filles elles, auraient bien galopé dans le parc voisin, mais avec le courant de « la Belle » à cet endroit, il n’aurait pas été prudent de les lâcher.

     

    Lavoirs de Vieux Mareuil. 

     

    Juste en face, se trouve une fontaine lavoir, avec une pierre carrée en plein dans son centre. Là encore, impossible de s’aventurer, trop d’eau !!!

     

    Lavoirs de Vieux Mareuil.

     

    Voilà, une photo prise sur le web de ce charmant endroit l’été, c’est mieux non ?

     

    Lavoirs de Vieux Mareuil.

     

    Une question me taraude l’esprit : A quoi servait donc cette pierre centrale ?

    Etait-ce la place du chef d’orchestre pour la symphonie des battoirs ou bien un socle attendant la statue de la Mère Denis, la célèbre lavandière de la marque « Vedette ». 

    Je crois ne jamais connaître la réponse, hélas !!!

     

     

    Lavoirs de Vieux Mareuil.

     

     

     

     

     


    27 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique