•  

     

    Une promenade à Sorges.

     

     

    Nous savions que les 28 et 29 janvier on fêtait la truffe à Sorges.

    Nous y sommes allés en fin d’après-midi le dimanche, mais tous les stands étaient fermés, les conférences terminées. C’était trop tard. 

    Nous sommes quand même entrés à l’intérieur de la boutique du musée de la truffe, nous aimons bien. Il s’y vend plein de produits locaux : truffes bien sûr, mais également des pâtés périgourdins, de l’huile truffée, de l’huile de noix etc…. Il n’y a que l’embarras du choix, si vous avez besoin d’un souvenir de vacances et que vous passez dans le coin, c’est une étape agréable.

     

    Une promenade à Sorges.

     

    Pierre lui, s’est intéressé au rayon « bouquins »…

     

    Une promenade à Sorges.

     

    Moi, je me suis attardée sur le stand d’exposition de vieux paniers. Je les imaginais plein de truffes !!!

     

    Une promenade à Sorges.

     

    Devant le musée, il a été planté une petite truffière.

     

    Une promenade à Sorges.

     

    Quelques touristes étaient encore présents et regardaient les arbres, les brûlés.

     

    Une promenade à Sorges.

     

    Mais non, il n’y avait pas de truffes, Cadix a fait le job : elle a bien senti, mais n’a rien marqué !!! Si une se trouvait là, elle l’aurait débusquée, sans aucun doute !!!

     

    Une promenade à Sorges.

     


    33 commentaires
  •  

     

    Balade à La Rochefoucauld.

     

     

    Nous avons eu des journées très froides, durant ce mois de janvier. Il me faut vous préciser que Pierre et moi, apprécions dans ces cas-là, la chaleur douillette de notre maison, mais, nos « filles » elles, ne sont pas d’accord, elles veulent tout de même sortir, le jardin ne leur suffit pas.

    Alors ce jour-là, nous sommes montés tous les 4 dans le monospace et nous sommes partis à l’aventure !! Pierre nous a conduit au château de La Rochefoucauld, à une trentaine de kilomètres de la maison. 

    Nous nous sommes garés sur la place devant le château, le vent était glacial, la température négative, malgré le beau soleil. Pierre pose avec les filles, devant le pont avant de commencer la promenade.

     

    Balade à La Rochefoucauld.

     

    La Tardoire, par endroit, a des plaques gelées qui flottent et sont emportées par le courant.

     

    Balade à La Rochefoucauld.

    Balade à La Rochefoucauld.

     

    Oui, je sais les filles !!! Je traîne, je « mitraille » pas mal avec le nouvel appareil ! Mais j’arrive !!!

     

    Balade à La Rochefoucauld.

     

    Ah H’Alhambra a vu un monsieur : comme en maison de retraite, elle va faire le boulot, lui dire bonjour.

     

    Balade à La Rochefoucauld. 

     

    Ca monte dur pour aller au château, au moins l’effort nous réchauffe !!

     

    Balade à La Rochefoucauld.

     

    Et voilà, 16h30, le soleil se cache, le froid devient plus mordant, il est temps de rentrer, un dernier regard au château, on repasse le pont, la promenade du jour se termine, tout le monde est content finalement de s’être oxygéné !

     

    Balade à La Rochefoucauld.

     

     

    Balade à La Rochefoucauld.


    25 commentaires
  •  

     Village de Bouëx.

     

     

    C’était un vrai temps d’hiver ce dimanche. Il faisait frais, il a plu toute la journée, une petite pluie bien fine, bien pénétrante, sous un ciel gris, bouché. Nous sommes en déficit d’eau, donc ne râlons pas ! 

    Vers 16 heures, il fallait bien sortir les miss ! Alors, tout le monde a embarqué dans le monospace, et nous avons roulé à l’aventure. Notre pilote nous a conduit à Bouëx pour y découvrir quelques curiosités.

    Bouëx est un village de 825 habitants, dont le nom latin désigne un endroit planté de buis. Il est évident que sa superficie a été gagnée sur la forêt.

    Vu le temps, personne ne traînait dans les rues. 

     

     Village de Bouëx.

      

    Nous nous sommes approchés d' une façade du château visible de la route.

     

     Village de Bouëx.

     

    Tout à côté, se trouve l’église St Etienne de Bouëx. Au-dessus de la porte se trouve une bretèche indiquant que le bâtiment a été fortifié pendant la guerre de 100 ans.

     

     Village de Bouëx.

     Village de Bouëx.

     

    En face, nous avons admiré le lavoir du Bourg, habillé d’un grand cadre de bois décoré de moulures baroques sculptées de feuilles d’érable, de gui et de chênes. Il est vraiment très beau !

     

     Village de Bouëx.

      

    Vers 17h30, la nuit tombait ; alors, nous avons regagné la maison, et après le repas du soir, la Chocolat’team a fait une pause tendresse, elles s’entendent comme larrons en foire, ces deux-là !!!

     

     Village de Bouëx.

     


    27 commentaires
  •  

     Balade dans le Lot

     

     

     Nous rentrons d’un week-end dans le Lot. Il faisait bien froid, avec un temps très couvert. Mais sur la route, j’ai réussi à débusquer deux jolis lavoirs.

     

     Balade dans le Lot

     Balade dans le Lot

     

    Nous sommes passés devant l’un des sites les plus pittoresques de la région, St Cirq la Popie. Nous nous sommes à peine arrêtés, le soir tombait, et nous voulions arriver à Cahors avant la nuit. 

    Voici ce que nous avons vu de loin sur la route : le village semble accroché sur une falaise d’une centaine de mètres dominant le Lot.

     

     Balade dans le Lot

     

    Tout en haut, c’est le fort qui domine. C’était le lieu idéal pour éviter les invasions. Plusieurs seigneurs y ont fait construire leur château. A partir du 16ème siècle, les châteaux furent abandonnés par leurs propriétaires. Il ne subsiste plus aujourd’hui que quelques traces de ces édifices. De courageux visiteurs montaient malgré le soir qui tombait sur un chemin aménagé le long du rocher pour contempler le village médiéval et la vallée du Lot.

     

     Balade dans le Lot

     

    Nous n’avons pas pénétré dans le dédale des ruelles étroites, mais de la grande route, nous avons vu plusieurs vieilles maisons avec des façades en pierre ou à pans de bois, et des toits de tuiles plates à fortes pentes.

     

     Balade dans le Lot

     

    L’église également est imposante et fièrement dressée dans le village.

     

     Balade dans le Lot

     Balade dans le Lot

     

    Oui, nous reviendrons te visiter St Cirq en début d’après-midi, un jour de grand soleil. Tu mérites le détour. André Breton, un des chefs de file du mouvement surréaliste qui y a posé ses valises plusieurs étés avant sa mort a très bien décrit l’impression que laisse ce petit bourg :

    « C’est au terme de la promenade en voiture qui consacrait, en juin 1950, l’ouverture de la 1ère Route mondiale –seule route de l’espoir- que Saint-Cirq embrasé aux feux de Bengale m’est apparue –comme une rose impossible dans la nuit.  Cela dut tenir du coup de foudre si je songe que le matin suivant, je revenais dans la tentation de me poser au cœur de cette fleur : merveille, elle avait cessé de flamber, mais restait intacte. 

    Par-delà bien d’autres sites d’Amérique, d’Europe, Saint-Cirq a disposé sur moi du seul enchantement : celui qui fixe à tout jamais. J’ai cessé de me désirer ailleurs. »

     

     

     Balade dans le Lot

     


    37 commentaires
  •  

     

    La pagode de Chanteloup.

     

     

     

     

    Nous sommes toujours à Amboise. Après la visite du jardin chinois, nous nous dirigeons maintenant, vers la pagode. Nous décidons de traverser le parc de 14 ha, et de contourner la magnifique pièce d’eau. Les miss sont en laisse, eau et forêt giboyeuse toute proche représentent beaucoup de tentations. Nous les sentons en effervescence, il faut mieux être prudent !!!

     

    La pagode de Chanteloup.

     

    Voici un joli puits, bien intégré au décor.

     

    La pagode de Chanteloup.

     

    Comme à St Valentin, il y a ici également, un arbre à souhaits qui contient beaucoup de messages ou de vœux à réaliser.

     

    La pagode de Chanteloup.

     

    Dans cette région riche en châteaux Renaissance, c’est un peu curieux de voir une telle construction. C’est peut-être pour cela qu’elle a été appelée entre-autre, la « folie du duc de Choiseul, 1er ministre de Louis 15 ». Pour ma part, je lui préfère son second surnom « le monument dédié à l’amitié ».

     

    La pagode de Chanteloup.

     

    Ce monument a été érigé en hommage à tous les amis de Choiseul, qui lui ont témoigné sa fidélité après son exil de la cour. Ce départ forcé résultait de l’hostilité que ressentait Mme Dubarry, la favorite du roi à son égard d’une part, et d’autre part à certaines mesures prises, qui affaiblissait le pouvoir royal.

    Cette pagode a été construite en 1775. Elle mesure 44 mètres de hauteur. Elle est supportée par un péristyle de 16 colonnes et 16 piliers.  Chacun des 7 étages est construit en coupole. 

    De son sommet, elle offre une vue grandiose sur la vallée de la Loire et la forêt d’Amboise. A l’époque, elle servait de belvédère de chasse. D’ailleurs, au 1er étage, les guetteurs sont installés !!!

     

     

     

     

    La pagode de Chanteloup.

     

     


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique