•  

     

    Cadou à Nontron - novembre.

     

     

    Cadix est retraitée de toute activité maintenant. Elle a toujours aimé visiter les malades, elle ne se contente pas d’animer, c’est en elle. Avec le temps, je ne la guidais plus, elle savait ce qu’elle devait faire, j’avais confiance, elle ressentait, était dans l’empathie, bref, nous formions un binôme que je n’oublierai jamais, nous étions en osmose parfaite en ces moments-là.

    Depuis son AVC, elle mène une vie tranquille, promenade du matin, quelquefois de l’après-midi, mais surtout elle se repose et dort beaucoup, au soleil dans le jardin quand il fait bon, ou bien dans une des panières ou encore sur un coussin à la maison. C’est elle qui choisit.

    Ce jeudi, elle avait vu comme d’habitude les bandanas se préparer, et si maintenant elle ne bouge plus lors de nos préparatifs, c’est l’heure où elle sieste, là, elle était avec les autres derrière moi, je sentais qu’elle voulait y aller.

    Après concertation avec Pierre, nous avons décidé de partir avec les 3 chiens, sa véto ostéo nous dit de ne pas la couper de tout, de la faire participer au maximum si elle en manifeste le désir. Nous allions ce jeudi, faire notre atelier gymnastique mensuel à l’hôpital de Nontron.

    Dès que nous sommes arrivés dans la salle, elle a repris spontanément sa routine. Elle est allée dire bonjour aux résidents, et quand l’atelier proprement dit a débuté, comme Ninya et Ha, elle s’est placée à côté de son maître, et a répondu à ses demandes : assis – couché etc…. Elle n’a rien oublié.

     

    Cadou à Nontron - novembre.

     

    Ensuite, elle a eu droit à un grand moment de repos, pendant que nous avons travaillé avec « ses sœurs ». Elle s’est positionnée tranquille aux pieds d’un résident.

     

    Cadou à Nontron - novembre.

    Cadou à Nontron - novembre.

    Cadou à Nontron - novembre.

     

    Pendant qu’H’Alhambra rapportait des canards, je lui ai mis « sa petite »tout près.  

     

    Cadou à Nontron - novembre.

    Cadou à Nontron - novembre.

     

    Vous formez un bon trio mes filles !

     

     

    Cadou à Nontron - novembre.

     

     

     

     


    26 commentaires
  •  

     

    Une histoire d’amitié.

     

     

    Mardi dernier, avait lieu notre visite trimestrielle à l’accueil de jour pour adultes handicapés de Soyaux. Depuis un an que nous venons, nous retrouvons souvent les mêmes personnes, ils nous connaissent, la plupart sont jeunes, ils sont contents de nous voir et de retrouver les chiennes, nous nous amusons bien tous ensemble, l’ambiance est joyeuse.

    Le temps était frais mais beau, donc à 14h30 avec les manteaux, nous étions tous dehors, c’est plus commode pour les activités que nous proposons. 

    Ce jeune homme était ravi de lancer des ballons, canards en mousse , il était à fond, et Ninya en redemandait …

     

    Une histoire d’amitié.

     

    Depuis notre intervention de juillet, j’avais remarqué que cette jeune fille était attirée par Ha, et elle aussi, recherchait son contact. J’avais pris cette photo où on les voyait main sur patte.

     

    Une histoire d’amitié.

     

    Melle A ….. est douce, réservée, souvent assise tranquille dans son coin, elle n’aime pas trop bouger, exactement comme notre Pestouille. Depuis l’arrivée de la Tornade noire, elle est devenue sage, plutôt effacée, derrière Cadix et Ninya, et surtout, elle aime se reposer, elle doit dormir 20 h sur 24. En concours de cavage, comme je le dis souvent, elle fait bien le job, mais à son rythme…. 

    Pendant que Ninya faisait le buzz avec les lancers de canards qu’elle rapportait, Ha s’amusait tranquille avec son ballon loin de l’agitation, Melle A a quitté le groupe, et est venue spontanément vers la chienne. Elle s’est accroupie et l’a caressée longuement. Les deux semblaient heureuses de partager ce moment, c’était très émouvant.

     

    Une histoire d’amitié.

    Une histoire d’amitié.

     

    Nous terminons souvent la séance sous le préau, je montre des fiches avec des chiens, là, le thème était Disney, il fallait reconnaître les personnages. Ceux qui ne s’y intéressent pas étaient avec Pierre et brossaient ou caressaient les chiens. Melle A était là encore avec Ha.

     

    Une histoire d’amitié.

     

    Au final, H’Alhambra est montée d’elle-même sur le banc, tout près de Melle A, pour un dernier coup de brosse et un au revoir à sa gentille « copine ».  Elles se retrouveront au printemps maintenant ! 

     

    Une histoire d’amitié.

     


    29 commentaires
  •  

     

    Accueil jour hôpital de Barbezieux novembre.

     

     

     

    Une à deux fois par an, nous rendons visite au Pôle Accueil de Jour de l’hôpital de Barbezieux. Nous y rencontrons des patients souffrants de la maladie d’Alzheimer qui viennent ici passer la journée.

    Hier, nous avons vu des personnes qui semblaient ne pas être trop atteintes par cette terrible maladie, bien « présentes » avec nous tous, et surtout enchantées de découvrir nos toutounes H’Alhambra et Ninya.

    Nous avons commencé à dire bonjour aux résidents, Pierre et moi avec chacun une chienne.

     

    Accueil jour hôpital de Barbezieux novembre.

     

    H’Alhambra et cette dame ont bien « sympathisé ». Après avoir reçu plein de caresses, notre louloute s’est assise puis couchée sur la chaise toute proche.

     

    Accueil jour hôpital de Barbezieux novembre.

    Accueil jour hôpital de Barbezieux novembre.

     

    Pendant une heure, nous avons fait comme nous le faisons toujours en animation des jeux interactifs, tout le monde a bien participé, il s’agissait de nous donner un ordre, et le chien s’exécutait, ensuite, j’avais des croquettes, et les 6 personnes présentes ont tenu à récompenser elle-même les louloutes. Voici nos filles en plein travail !

     

    Accueil jour hôpital de Barbezieux novembre.

     

    Accueil jour hôpital de Barbezieux novembre.

    Accueil jour hôpital de Barbezieux novembre.

     

    Au bout d’une heure, il était temps de dire au revoir. Je pensais que ça allait être compliqué, mais non, les résidents souhaitaient retourner chez eux. Donc, Pierre et moi sommes rentrés à la maison, contents de notre après-midi passée dans la bonne humeur et l’échange. Je pense que nos malades étaient ravis eux-aussi de se trouver avec nos labs et nous. La médiation animale, je le reconnais ce n’est pas toujours facile pour le binôme, mais hier c’était et ça restera dans nos mémoires comme un bon moment passé tous ensemble.

     

     

    Accueil jour hôpital de Barbezieux novembre.


    23 commentaires
  •  

     

    Ehpad la Tour Blanche Octobre.

     

     

    Nous sommes allés comme chaque trimestre à l’Ehpad Ste Marthe, ce mois d’octobre. Cette maison de retraite est la 1ère structure dans laquelle, je suis intervenue seule, avec ma Cadix juste diplômée, il y a 10 ans.

     

    Ehpad la Tour Blanche Octobre.

    Ehpad la Tour Blanche Octobre.

     

    Nous avons bien changé toutes les deux ! Je maîtrise mieux le « job », j’aime et surtout je trouve enrichissant ces échanges avec les Anciens. Parfois, par le miracle du chien, je vois un malade sortir de son monde, me regarder, me sourire, échanger parfois quelques mots. Quelle émotion alors !

    Ma Cadix a été une super partenaire de médiation. Elle a droit à sa retraite maintenant et d’ailleurs, elle ne cherche plus à venir lorsqu’elle me voit sortir les bandanas jaunes. C’est l’heure de sa sieste.

    Je regrette cette complicité que nous avions dans ces moments-là, je dois reconnaître qu’avec H’Alhambra et Ninya, c’est différent, mais les deux louloutes sont sympas, Ninya encore un peu fofolle ne fait que de l’animation mais H’A est tout aussi douce, attentive que Cadou. Le bémol que je mettrai c’est qu’elle est avant tout la chienne de son maître, elle est si attachée à lui, que lorsqu’il est présent c’est vers lui qu’elle se dirige naturellement.

    Durant ces 10 années, HA et Ninya ont-elles aussi été validées chiens médiateurs. Avec Pierre, nous avons créé notre propre association. C’est avec des conventions de CANIMEDIATION AQUITAINE, que nous intervenons désormais toujours bénévolement dans les hôpitaux, maisons de retraite, instituts pour handicapés, et que nous animons des préventions morsures en centre de loisirs et écoles.

     

    Ehpad la Tour Blanche Octobre.

     

    A l’Ehpad Ste Marthe, nous venons distraire les résidents durant 1 h. Les filles disent bonjour, ici je montre que Ninya bien que hyper vive est très obéissante. Elle marche au pied, s’immobilise de suite quand je la mets en « pas bouger » et revient au quart de tour quand je la rappelle.

     

    Ehpad la Tour Blanche Octobre.

    Ehpad la Tour Blanche Octobre.

     

    Notre Tornade veut absolument jouer avec sa mouette, et son ballon (en mousse les deux). Les résidents sont ravis de participer en lui lançant.

     

    Ehpad la Tour Blanche Octobre.

    Ehpad la Tour Blanche Octobre.

     

    HA fait aussi des rapports, des exercices d’obéissance, mais surtout de gros câlins comme ici avec ces dames.  Elle est maintenant très posée, assez réservée. Elle va souvent se coucher près d’un résident spontanément le temps des exercices réalisés la plupart du temps par notre Tornade, encore un peu trop vive, jeunesse oblige !

     

    Ehpad la Tour Blanche Octobre.

     

     

    Ehpad la Tour Blanche Octobre.

     

     


    17 commentaires
  •  

     

    Ehpad Villebois- Lavalette octobre

     

     

    Jeudi, nous avions rendez-vous à l’ehpad de Villebois (tout près de la maison).

    Isabelle m’avait précisé qu’elle souhaitait que l’on fasse une ou deux visites en chambre, auprès de résidents qui ne sortent pas beaucoup et n’ont pas l’occasion de voir du monde pour converser.

    Je suis donc partie seule avec ma nouvelle « Chef Médiation » H’Alhambra.

    La 1ère personne que nous avons vue était ravie de voir ma Pestouille,  Je l’ai approchée doucement, H’Alhambra est douce et devenue avec l’âge très réservée. La dame lui a donné de mes gâteaux, l’a caressée un long moment.

     

    Ehpad Villebois- Lavalette octobre

    Ehpad Villebois- Lavalette octobre

    Ehpad Villebois- Lavalette octobre

     

    Puis, j’ai fait quelques exercices avec H’A pour montrer ce qu’elle savait faire.

     

    Ehpad Villebois- Lavalette octobre

     

    Ensuite, ma toutoune s’est couchée, je me suis assise au bord du lit, et j’ai pris le relais : nous avons beaucoup parlé avec la résidente. Isabelle était en retrait, me sentant très à l’aise. Au début nous avons discuté de mes 3 labradors, puis des chiens de sa famille. Ce fut un bon moment pour nous deux je pense.

     

    Ehpad Villebois- Lavalette octobre

     

    La seconde dame visitée n’était pas en forme, nous nous sommes de suite retirées pour la laisser tranquille au repos.

    Nous avons terminé la séance à l’unité protégée. Un nouveau monsieur était juste arrivé, il ne bougeait pas et ne s’exprimait pas beaucoup. Isabelle souhaitait voir sa réaction car il était chasseur et avait possédé des chiens.

    Le plus dur était qu’il capte le regard d’HA. Une fois qu’il l’a eu vue, aidé par deux soignantes, et en double laisse, il a fait quelques pas. Il tenait une longe, et moi une laisse courte pour avoir le temps de réagir avant, si nécessaire.

     

    Ehpad Villebois- Lavalette octobre

     

    Ehpad Villebois- Lavalette octobre

     

    En conclusion, je crois qu’il n’y a aucune séance identique. Que ce soit des animations collectives, ou des moments calmes avec un seul résident, même si j’en ressors en pensant que le binôme aurait pu mieux faire, je sais par les  rires ou même  juste par des sourires sur les visages,  que nous avons apporté un peu de joie dans la structure ou dans la chambre visitée.

    Alors, je n’en demande pas plus pour ma part, je suis très satisfaite et prête à repartir !

     

     

    Ehpad Villebois- Lavalette octobre

     

     

     


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique