•  

     

     

     

     

    En nous baladant à Lanouaille, joli village du Périgord Vert, nous sommes tombés sur un beau lavoir, bien rénové. Il m’a plu : aussitôt, la Chocolat’team s’est installée, et nous avons immortalisé l’instant !

     

     

    J’ai recherché en vain sur le net, des renseignements le concernant, je n’ai rien trouvé. Par contre j’ai découvert des explications et définitions sur les lavoirs qui m’ont fait sourire. Je vous les livre :

    « Dans les communautés villageoises d'antan, il y avait des lieux fréquentés indifféremment par les deux sexes (église - cimetière – le marché et les commerces). Il existait des espaces où hommes et femmes ne se mélangeaient pas : le bistrot accueillait les hommes, le lavoir les femmes … »

    Les lavoirs étaient rebaptisés (par humour j’espère !) hôtel des bavardages – moulin à paroles – chambre des députés.

    On  trouve aussi parfois d’autres remarques comiques telles que « Ici, c’est l’endroit où l’on tape autant de la goule que sur du linge ». « Ici, on lave le linge, on salit le monde !

    J’ai appris également qu’autrefois il était régi par des règles, par exemple il devait y avoir un espace minimal de 80 centimètres entre deux postes. Certaines places étaient plus convoitées que d’autres, notamment celles situés à côté de l’arrivée de l’eau car elles bénéficiaient d’une eau meilleure. 

    Dans certains grands lavoirs, existait un code de déontologie : les lavandières les plus âgées avaient les meilleures places. Dans les lavoirs très fréquentés, c’est un « chef de rang » qui organisait et distribuait les emplacements.

     

     

     

     


    12 commentaires
  •  

     

    Lavoir d’Issigeac.

     

     

    Nous venons de nous absenter 3 jours, nous sommes partis dans le Tarn, pour aller voir notre futur bébé chien qui rejoindra Cadix et H’Alhambra début novembre. Cette petite chienne est née au même élevage que la Chocolat’team, aux « Hauts du Moulin ». Elle sera un peu différente : d’une part, elle est noire et n’est pas issue d’une lignée beauté, mais d’une lignée beauté-travail.  Nous avons admiré tous les petits, mais pas encore choisi. Ils n’ont qu’un mois et tous les traits de caractère ne ressortent pas encore vraiment. Il nous faut encore attendre une quinzaine de jours.

    C’est notre amie éleveuse « une professionnelle du chien » qui nous sélectionnera notre petite qui sera là en priorité pour seconder notre Cadou dans le domaine « médiation ». Elle va bosser encore un peu ma grande, de moins en moins, mais il faut une année pour éduquer « NINYA » et la faire ensuite valider « chien médiateur ». Elle n’interviendra bien sûr que lorsqu’elle aura obtenu son sésame de validation. Là seulement, Cadou, viendra juste dire bonjour à ses chers Anciens ! Elle ne travaillera plus ou alors qu’épisodiquement si elle en a envie. 

    Le choix n’est pas facile, ils sont tous adorables !

     

    Lavoir d’Issigeac.

     

    En partant, nous nous étions arrêtés sur la place d’Issigeac pour déjeuner.  Pierre promenait les filles pendant les préparatifs du repas, quand j’ai entendu qu’il m’appelait. Tout à côté, il y avait un très beau lavoir, bien entretenu, je me suis empressée de descendre pour faire quelques photos du bassin et des pierres pour laver et déposer le linge.

     

    Lavoir d’Issigeac.

    Lavoir d’Issigeac.

     

     

    Lavoir d’Issigeac.


    31 commentaires
  •  

     

    Lavoir de l’abbaye à La Couronne.

     

     

    Voici la dernière balade que nous avons fait le dimanche juste avant nos vacances. Le camping-car était prêt pour le départ. Le lavoir du bourg de La Couronne venait d’être restauré, nous voulions voir cette restauration. La Chocolat’team est lancée, on y va !!!

    En février 2016, 9 pompiers spécialistes du sauvetage section déblaiement, venus de toute la Charente, sont intervenus pour sécuriser ce lavoir qui menaçait de s’écrouler. C’était dû à un automobiliste qui, ayant perdu le contrôle de son véhicule, a fait une sortie de route pour percuter le pauvre lavoir en contrebas ! Le conducteur n’a pas été blessé, mais le lavoir lui s’en est moins bien sorti ! Les pompiers ont posé des étais pour sécuriser toute la structure.

    Nous traversons souvent cette ville, banlieue d’Angoulême, et c’était triste de voir cette toiture et les piliers soutenus pour ne pas qu’ils s’écroulent. 

    Et puis un jour, nous avons vu que les étais avaient disparu ! Nous voulions voir s’il était bien rénové, et bien dès en arrivant, nous avons été contents de constater qu’il avait fière allure.

     

    Lavoir de l’abbaye à La Couronne.

    Lavoir de l’abbaye à La Couronne.

     

    Sa couverture a deux pans est soutenue par 6 piliers en pierre de taille. Son bassin est dans le lit d’un petit cours d’eau, La Charraud, une allée cimentée l’entoure, et l’eau coule abondamment.

    Nous avons continué notre promenade sur le sentier, les filles avaient elles aussi, un lieu à visiter.  

    La ville de La Couronne a investi dans un canisite ! Le voici ! c’est un enclos entouré de bois et rempli de sable. Elles ont vu mais non,  ça ne les a pas inspirées !!! 

     

     

    Lavoir de l’abbaye à La Couronne.


    25 commentaires
  •  

    Lavoirs de St Pardoux.

     

     

     

    Notre animation à la maison de retraite étant finie, comme à l’habitude, les filles veulent décompresser, moi, je veux traquer les lavoirs, Pierre est à l’APN, alors, c’est parti…. Vous nous suivez ? 

    Et là, tout au bord de la rivière, extérieur à la commune, en voici un, je pense. Enfin les lavandières lavaient directement à la rivière, mais elles étaient abritées. Je n’ai pas vu de pierre à laver. En tout cas, il est bien fleuri !

     

    Lavoirs de St Pardoux.

    Lavoirs de St Pardoux.

     

    Un peu plus loin, se trouve au milieu d’un parc, près de la Dronne, le joli lavoir du bourg bien restauré.

    Il est rectangulaire, il comprend une charpente reposant sur des piliers en bois, réunis par des arcades également en bois. Les piliers reposent sur un socle en pierre afin d’éviter le pourrissement du bois.

    Sa couverture consiste en un toit à 4 pans. A ses deux extrémités se trouvent 2 épis de faîtage en céramique.

     

    Lavoirs de St Pardoux.

     

    Il est temps de rentrer, nous passons sans bruit, devant le pêcheur pour ne pas le troubler dans sa quête de poissons, il est l’heure de regagner le monospace, puis la maison.

     

    Lavoirs de St Pardoux.

     

    Vite une dernière photo, l’estomac des filles va réclamer la soupe du soir !

     

     

    Lavoirs de St Pardoux.

     

     

     


    29 commentaires
  •  

     

    Lavoir de Poullignac

     

     

    En revenant de visiter nos Anciens de l’hôpital de Barbezieux, nous nous sommes baladés dans les environs de Montmoreau St Cybard.

    Nous avons traversé le petit bourg de Poullignac, petit village perché sur une colline, et tout en bas, nous avons vu un lavoir. Il était possible de s’y rendre par un  chemin herbeux.

    Ce lavoir a un grand bassin rectangulaire, assez profond. Il possède 3 margelles en pierre et le 4ème côté est cimenté. 

    Il est alimenté par la fontaine St Martin, couverte d’une petite cabane en pierre de tailles. 

     

    Lavoir de Poullignac

     

    La municipalité a eu la bonne idée d’installer dans ce cadre champêtre bien abrité, une aire de pique-nique.

     

    Lavoir de Poullignac

     

    La p’tite Pestouille qui m’accompagnait aujourd’hui lors de ma visite aux résidents avait besoin de décompresser. Là, elle apprécie la hauteur, et ….

     

    Lavoir de Poullignac

     

    Plouf !

     

    Lavoir de Poullignac

     

    Oui, c’est pas très propre, mais c’est bon !!!

     

    Lavoir de Poullignac

     

    Pas contente, Cadix, c’est trop difficile pour ses 10 ans, elle ne peut y aller !!! 

     

    Lavoir de Poullignac

     


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique