•  

     

     

    Aujourd’hui, nous retournons à l’expo de Périgueux. Nous allons nous attarder sur ce qu’a fait H’Alhambra avec notre club canin.

    Avec son maître, elle a rejoint les autres binômes pour une démo d’éducation. Deux clubs canins de la région, dont le nôtre, s’étaient regroupés. Et les chiens ont travaillé ensemble, sans se connaître, sans préparation, toutes races confondues au milieu de la foule.  Il s’agissait de toutous qui avaient reçu une base solide d’éducation. 

    Là, H’Alhambra est avec son copain de club, un  berger australien, ils attendent ; Les chiens sont attentifs, mais les maîtres également ! Ils écoutent les instructions des monitrices.

     

     

    C’est parti avec une marche au pied.

     

     

    Ensuite, toujours en « marche au pied » le groupe a traversé les différents halls de jugement.

     

     

    Puis, tous à leur tour ont zigzagué au milieu des autres, pour voir s’ils étaient sociables, et proches de leurs maîtres, ils ont fait les positions « assis-debout-couché ».

     

     

    Cet exercice terminé, la miss s’est ressourcée un peu. Puis, nous avons installé les carrés de recherche de truffes, et nous avons expliqué au public ce qu’il convenait de faire.

     

     

    Voici notre p’tite miss au boulot !!

     

     

     

    Cadix n’a plus de points à présent. Elle semble aller bien mieux, est plus gaie.Une des plaies n'est pas tout à fait refermée , mais c'est sur la bonne voie.

    Nous mettons le blog en pause jusqu’à lundi. Nous nous absentons un week-end prolongé, nous partons dans le Lot et Garonne avec notre Mayflower ! 

     

     

     


    32 commentaires
  •  

     

    Une courte promenade avec Cadix.

     

     

    Cet après-midi, nous sommes partis au terrain de jeu de Ronsenac, à quelques kilomètres de la maison.

    Notre Cadix est toujours fatiguée de son opération. Elle est énervée, ses plaies la démangent, elle pense à se gratter, se frotter partout. Comme le vétérinaire nous a conseillé de ne pas mettre de pansement, de laisser les cicatrices à l’air, nous essayons de surveiller un maximum. Nous lui passons pommade cicatrisante et  huiles essentielles régulièrement, mais malgré notre surveillance, elle se lèche, et parfois elle vomit.

    Le côté le moins touché par le vétérinaire guérit bien, je pense que mardi, lorsque nous irons, il nous dira que c’est satisfaisant.

    Par contre, l’autre continue à suppurer et la plaie n’est pas refermée. Comme je l’ai déjà précisé, il a fallu détacher ce lipome entre le muscle et l’omoplate et la couture est mal placée : chaque fois qu’elle fait un pas, ça fait une pliure à cet endroit.

    Je pensais qu’elle serait apte à reprendre ses visites auprès de nos chers Anciens début avril, mais non, on va lui laisser le mois prochain pour récupérer ! Elle en a besoin, la pauvre.

     

    Une courte promenade avec Cadix.

     

    On aperçoit la Honda garée à côté des poubelles à verre. Toute la famille va faire ensemble à pied le tour de cette aire de loisirs. Le temps n’est pas très beau, nous sommes seuls.

     

    Une courte promenade avec Cadix.

     

    Les filles sont contentes de faire ce petit tour.

     

    Une courte promenade avec Cadix.

     

    Tout au fond, contre le saule, il y a un petit cours d’eau. H’Alhambra voulait y faire un tour, mais non, son maître a anticipé en bloquant la laisse.

     

    Une courte promenade avec Cadix.

     

    La promenade s’est terminée par un tour de notre jardin, et quelques captures de fleurs.

     

    Une courte promenade avec Cadix.

    Une courte promenade avec Cadix.

    Une courte promenade avec Cadix.

     

    Nous terminerons l’article avec comme j’ai pris l’habitude de faire chaque année, une photo de notre mimosa, toujours en compagnie de nos filles bien sûr !!!

     

     

    Une courte promenade avec Cadix.


    38 commentaires
  •  

     

    HA et son entraînement cavage.

     

     

     

    Bonjour les amis ! C’est moi la P’tite Pestouille ! Bon, je suis toute seule, et j’assure….. Ma grande sœur Cadix est en congés de maladie, donc on fait pas de visites aux Anciens, pour ça, c’est elle la Chef !

    Croyez-vous que je me repose ? Que nenni !!! Mon maître va me faire essayer les concours Van Cappel, concours de recherche de truffes en forêt ! On  vous a dit : on part fin mars dans le Lot et Garonne, alors faut m’habituer qu’ils disent à ce genre de boulot bien différent de ce que je recherche habituellement dans les truffières ou sur carrés.

    On a commencé par une partie de balles avec mon maître, j’me suis défoulée, pendant que ma maîtresse s’isolait dans le bois pour planter les truffes (bouchons de liège imbibés de canitruf).

    Elle nous a délimité notre périmètre de recherche, et nous voilà partis !

     

    HA et son entraînement cavage.

     

     

    Oh là, dans ce coin, ça sent.

     

    HA et son entraînement cavage.

     

    Z’yeute  là, où je gratte, suis à peu près certaine…

     

    HA et son entraînement cavage.

     

    C’est pas vrai, y’en a une seconde tout près.

     

    HA et son entraînement cavage.

     

    Et là, encore une, amène une saucisse….j’la mérite bien !

     

    HA et son entraînement cavage.

     

    Rien que pour vous, mon public, j’vous détaille comment appréhender la truffe, regardez plutôt !

     

    En un, je sniffe, oui, ça sent !

     

    HA et son entraînement cavage.

     

    En deux, je gratte pour marquer l’endroit.

     

    HA et son entraînement cavage.

     

    Vous voyez ! Elle est là !!

     

    HA et son entraînement cavage.

     

    Opération débusquage de truffes terminée, on passe à mon moment préféré : félicitations et dégustation des saucisses restantes. 

     

    HA et son entraînement cavage.

     


    25 commentaires
  •  

     

    Nouvelles de Cadix.

     

     

    Vous êtes nombreux à me demander des nouvelles de Cadou, et je vous en remercie. 

    La voilà notre miss. Elle a deux balafres de chaque côté au niveau de l’omoplate. La cicatrice relative aux deux lipomes faciles à extraire, est propre. L’autre est nettement moins jolie.

     

    Nouvelles de Cadix.

     

    La cicatrisation est difficile paraît-il à cet endroit, et cela s’avère vrai pour Cadou. Mardi, 15 jours après l’opération, comme convenu, nous sommes allés le matin, faire ôter les points, mais cela suppurait toujours d’un côté, donc le vétérinaire a enlevé un point sur deux.

    L’après-midi, mes deux nanas se sont bien dépensées ensemble, et le soir, nous trouvions qu’une des plaies était encore plus ouverte. Alors, nous sommes retournés à 19h15 chez notre véto qui nous a prescrit une pommade cicatrisante, deux fois par jour en complément du Solvarome que nous lui passons. 

    Aujourd’hui, nous avons décidé de l’emmener faire une promenade. Nous voici sur les hauts de Villebois, Du haut de la colline, on domine notre village.

     

    Nouvelles de Cadix.

     

    C’est un petit chemin, bien tranquille, ombragé. Par sécurité, Cadou sera en laisse tout le parcours, sa cicatrice doit la démanger elle a tendance à se rouler, se gratter. C’est plus facile d’anticiper quand on l’a près de soi.  Le vétérinaire maintenant, nous demande de ne pas mettre de pansement pour que la plaie sèche.

     

    Nouvelles de Cadix.

     

    Elle est contente, Cadou ça se voit !!

     

    Nouvelles de Cadix.

     

    HA est presque toujours libre, elle, n’a pas tendance à se sauver, elle n’aime pas s’éloigner de nous, on ne la rappelle pas souvent, elle veille, attend ou revient systématiquement vers nous.

     

    Nouvelles de Cadix.


    30 commentaires
  •  

     

    Démo de travail au troupeau à Périgueux.

     

     

    Samedi, nous étions à l’expo de Périgueux non pas pour présenter nos chiennes, mais nous étions invités par notre club canin pour faire des démonstrations de travail avec H'Alhambra. Nous en parlerons lors d’un prochain article.

    J’ai été attirée par une démonstration réalisée avec un chien de berger . Il rassemblait les moutons. On le sentait toujours prêt à y aller, joyeux et enthousiaste de travailler.

     

    Démo de travail au troupeau à Périgueux.

    Démo de travail au troupeau à Périgueux.

    Démo de travail au troupeau à Périgueux.

      

    C’était un un border-collie. Je ne connais pas trop les races dites bergères, bien différentes des nôtres dites de chasse. J’ai cherché à en savoir plus. 

    Plusieurs ouvrages vantent les qualités de travail exceptionnelles de la race. C’est dû à une sélection faite par les bergers de Grande-Bretagne depuis plus d’un siècle. Ils ont créé un concours spécial de conduite du troupeau, "borders". Un des principaux atouts du border est sa qualité mentale d’apprentissage, de concentration, de rapidité d’exécution, sa ténacité et son obéissance au maître.

    Il est précisé également que ce chien pour être pleinement épanoui a un besoin vital de travailler et de se sentir utile. En le voyant œuvrer, lors de cette démonstration, j’ai été convaincue. Sa maîtresse lui commandait hors de l’enclos de rassembler et d’arrêter le troupeau.

    Par les quelques photos que j’ai pu prendre, vous pourrez remarquer ce style coulé et félin, bien regroupé sur ses pattes antérieures. Les moutons n’avaient pas peur, mais ils semblaient respecter le chien. 

    Là encore, c’est une faculté propre à cette race. Il dégage une influence, je dirai même une autorité naturelle sur le troupeau. 

     

    Démo de travail au troupeau à Périgueux.

    Démo de travail au troupeau à Périgueux.

     

    Sur le prochain article, nous retrouverons H’Alhambra et son maître au boulot !! 

     

    Démo de travail au troupeau à Périgueux.

     

     

     


    29 commentaires